Ouvrir le menu principal

Triméthylindium
Image illustrative de l’article Triméthylindium
Structure du triméthylindium
Identification
No CAS 3385-78-2
No ECHA 100.020.183
No CE 222-200-9
PubChem 76919
SMILES
InChI
Apparence solide blanc pyrophorique qui se décompose violemment au contact de l'eau[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C3H9In
Masse molaire[2] 159,922 ± 0,006 g/mol
C 22,53 %, H 5,67 %, In 71,8 %,
Propriétés physiques
fusion 88 °C[1]
ébullition 133,8 °C[1]
Masse volumique 1,568 g·cm-3[1]
Précautions
SGH[3]
SGH02 : InflammableSGH05 : Corrosif
Danger
H250, H260, H314, EUH014,
Transport[3]
-
   3393   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le triméthylindium, ou TMI, est un composé chimique de formule In(CH3)3. Ce composé organométallique se présente sous la forme d'un solide blanc pyrophorique qui réagit violemment au contact de l'eau[1]. C'est la principale source d'indium pour la fabrication par MOCVD de semiconducteurs III-V contenant cet élément, comme le phosphure d'indium[4] InP. Le composé est peu réactif mais réagit violemment au contact de l'air et de l'eau froide. Il est soluble dans l'éther diéthylique, l'éther de pétrole, le cyclohexane, le benzène et le dichlorométhane, mais réagit avec les alcools et forme des adduits avec des donneurs d'électrons comme les trialkylamines. La molécule est plane avec une géométrie trigonale. Elle existe sous forme de tétramère à l'état solide, mais de monomère à l'état gazeux et en solution, dans le benzène ou le cyclopentane par exemple.

Le triméthylindium peut être obtenu par une réaction de Grignard entre de l'indium, du magnésium et du bromométhane CH3Br :

2 In + 3 Mg + 6 CH3Br ⟶ 2 In(CH3)3 + 3 MgBr2.

Il peut également être obtenu par métathèse de chlorure d'indium(III) InCl3 ou de bromure d'indium(III) (en) InBr3 avec du méthyllithium CH3Li en solution dans l'éther diéthylique :

InCl3 + 3 LiCH3 ⟶ 3 LiCl + In(CH3)3.

On peut enfin l'obtenir par transmétallation d'indium et de diméthylmercure Hg(CH3)2 à 135 °C :

2 In + 3 Hg(CH3)2 ⟶ 3 Hg + 2 In(CH3)3.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Fiche de données de sécurité du triméthylindium par EPICHEM, 13 mars 2000.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a et b (en) Fiche du triméthylindium sur le site American Elements.
  4. (en) Anthony C. Jones, Paul O'Brien, CVD of Compound Semiconductors: Precursor Synthesis, Development and Applications, John Wiley & Sons, 2008, p. 55. (ISBN 3-527-61462-1)

Article connexeModifier