Ouvrir le menu principal

Triéthylindium
Image illustrative de l’article Triéthylindium
Structure du triéthylindium
Identification
No CAS 923-34-2
No ECHA 100.011.905
No CE 213-095-0
PubChem 101912
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C6H15In
Masse molaire[2] 202,001 ± 0,009 g/mol
C 35,68 %, H 7,48 %, In 56,84 %,
Propriétés physiques
fusion −32 °C[1]
ébullition 92 °C[1],[3] à 10 mmHg
Masse volumique 1,384 g·cm-3[1],[3] à 25 °C
Précautions
Transport[1],[3]
-
   3392   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le triéthylindium est un composé chimique de formule In(C2H5)3. Ce composé organométallique se présente sous la forme d'un liquide incolore toxique, sensible à l'oxydation et à l'hydrolyse, et qui par conséquent réagit violemment au contact de l'air et de l'eau :

In(C2H5)3 + H2O ⟶ In(C2H5)2OH + C2H6↑.

Il est utilisé comme source d'indium pour la fabrication par MOCVD de semiconducteurs III-V contenant cet élément, comme le phosphure d'indium[4] InP. La molécule existe sous forme monomérique à l'état gazeux aussi bien qu'en solution.

Le triéthylindium réagit avec les halométhanes (en) pour former des halogénures de diéthylindium[5].

On connaît plusieurs voies de synthèse du triéthylindium[6]. Il peut par exemple être obtenu par réaction d'une solution de chlorure d'indium(III) InCl3 dans l'éther avec du chlorure d'éthylmagnésium CH3CH2MgCl, un réactif de Grignard :

InCl3 + 3 C2H5MgCl ⟶ In(C2H5)3 + 3 MgCl2.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Fiche du triéthylindium sur le site American Elements.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a b et c Fiche Sigma-Aldrich du composé Triethylindium 570915, electronic grade, ≥99.99%, consultée le 25 novembre 2018.
  4. (en) H. Sakaki, J.C. Woo, N. Yokoyama et Y. Harayama, Proceedings of the Twenty-Fifth International Symposium on Compound Semiconductors qui s'est tenu du 12 au 16 octobre 1998 à Nara (Japon), CRC Press, 1999, p. 529. (ISBN 978-0750306119).
  5. (en) Takayoshi Maeda, Hisashi Tada, Kiyoshi Yasuda et Rokuro Okawara, « Reactions of triethylindium with halomethanes: preparations and properties of diethylindium halides », Journal of Organometallic Chemistry, vol. 27, no 1,‎ , p. 13-18 (DOI 10.1016/S0022-328X(00)82987-3, lire en ligne)
  6. (en) Alan H. Cowley, Inorganic Syntheses, John Wiley & Sons, 2009, p. 51. (ISBN 978-0-470-13297-5)

Article connexeModifier