Tridécane

composé chimique

Tridécane
Image illustrative de l’article Tridécane
Image illustrative de l’article Tridécane
Représentations du tridécane
Identification
Nom UICPA tridécane
Synonymes

n-tridécane

No CAS 629-50-5
No ECHA 100.010.086
No CE 211-093-4
PubChem 12388
SMILES
InChI
Apparence Liquide incolore
Propriétés chimiques
Formule brute C13H28  [Isomères]
Masse molaire[1] 184,3614 ± 0,0124 g/mol
C 84,69 %, H 15,31 %,
Propriétés physiques
fusion −5,15 °C[2]
ébullition 233,85 °C[2]
Masse volumique 0,7528 g·cm-3 à 24,95 °C [3]
Point d’éclair 102 °C
Limites d’explosivité dans l’air 0,66,5 %vol
Pression de vapeur saturante 1 mmHg (130 Pa) à 59 °C
Viscosité dynamique 1,649 mPa·s à 24,95 °C
1,075 mPa·s à 49,95 °C [3]
Point critique 17,20 bar[5], 402,85 °C[2]
Point triple −5,36 °C[2]
Thermochimie
S0gaz, 1 bar 661,45 J·mol-1·K-1 [6]
S0liquide, 1 bar 522,87 J·mol-1·K-1 [7]
ΔfH0gaz -311,5 kJ·mol-1 ± 1,6 [8]
ΔfH0liquide -377,7 kJ·mol-1 ± 1,6 [8]
Δfus 91,4 kJ·mol-1 [2]
Δvap 66,43 kJ·mol-1 [2]
Cp 409,40 J·K-1·mol-1 à 30 °C (liquide) [9]
Précautions
SIMDUT[11]
B3 : Liquide combustible
B3,
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Extrêmement inflammable
F+
Dangereux pour l’environnement
N



Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le tridécane est un alcane linéaire de formule brute C13H28. Il possède 802 isomères structuraux.

Il se présente sous la forme d'un liquide incolore et est utilisé dans l'industrie papetière et dans celle du caoutchouc mais également comme combustible ou comme solvant.

Il est sécrété par certains insectes à des fins de défense contre les prédateurs.

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b c d e et f (en) « Tridécane », sur NIST/WebBook
  3. a et b (en) Makio Iwahashi, Yoshimi Yamaguchi, Yoshio Ogura et Masao Suzuki, « Dynamical Structures of Normal Alkanes, Alcohols, and Fatty Acids in the Liquid State as Determined by Viscosity, Self-Diffusion Coefficient, Infrared Spectra, and 13CNMR Spin-Lattice Relaxation Time Measurements », Bulletin of the Chemical Society of Japan, vol. 8,‎ , p. 2154-2158 (DOI 10.1246/bcsj.63.2154)
  4. a b et c (en) Robert H. Perry et Donald W. Green, Perry's Chemical Engineers' Handbook, USA, McGraw-Hill, , 7e éd., 2400 p. (ISBN 0-07-049841-5), p. 2-50
  5. Teja, A.S.; Lee, R.J.; Rosenthal, D.J.; Anselme, M.J., Correlation of the Critical Properties of Alkanes and Alkanols in 5th IUPAC Conference on Alkanes and AlkanolsGradisca, 1989.
  6. Stull D.R., Jr., The Chemical Thermodynamics of Organic Compounds. Wiley, New York, 1969.
  7. Finke, H.L.; Gross, M.E.; Waddington, G.; Huffman, H.M.,Low-temperature thermal data for the nine normal paraffin hydrocarbons from octane to hexadecane, J. Am. Chem. Soc., 1954, 76, 333-341.
  8. a et b Prosen, E.J.; Rossini, F.D., Heats of combustion and formation of the paraffin hydrocarbons at 25 °C, J. Res. NBS, 1945, 263-267.
  9. Woycicka, M.K.; Kalinowska, B., Enthalpies of mixing and excess heat capacities of dilute solutions of n-decanol with n-heptane and n-tridecane, Bull. Acad. Pol. Sci., Ser. Sci. Chim., 1975, 23, 759-764.
  10. (en) Carl L. Yaws, Handbook of Thermodynamic Diagrams, vol. 3, Huston, Texas, Gulf Pub. Co., (ISBN 0-88415-859-4)
  11. « Tridécane » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009

Sur les autres projets Wikimedia :