Travaux du Sud-Ouest

TSO
(Travaux du Sud-Ouest)
logo de Travaux du Sud-Ouest

Création 1927
Fondateurs Auguste Perron
Forme juridique SAS
Slogan La voie de l'excellence
Siège social Chelles
Drapeau de la France France
Actionnaires Groupe NGEVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Construction de voie ferrée
Société mère groupe NGE
Filiales TSO CATENAIRES, TSO SIGNALISATION, OFFROY, EGENIE, OLICHON, SAGES RAIL, FVF, MIRE, SIFEL
SIREN 747252120[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.tso.fr

L'entreprise TSO est une entreprise spécialisée dans les travaux sur les infrastructures ferroviaires et les voies de chemins de fer. Son principal client est la SNCF, dont elle est un prestataire de service. Elle a été créée en 1927 par Auguste Perron sous le nom de Travaux du Sud-Ouest et est désormais présente à l'international. Depuis 2011, TSO fait partie du groupe NGE, quatrième groupe de BTP français indépendant[2].

Une locomotive de type DB série 218.

HistoriqueModifier

  • En 1927, création par Auguste Perron.
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise suspend volontairement son activité.
  • En 1945, TSO reprend ses activités en 1945 et participe à la reconstruction du réseau ferroviaire français pour la SNCF.
  • En 1964, Loïc Perron prend la direction de l’entreprise.
  • Dans les années 1970, l'activité de l'entreprise s'étend à l'étranger.
  • Dans les années 1980 et 1990, TSO pose notamment les voies du record de vitesse sur rail de 1990, 515,3 km/h sur la LGV Atlantique, et du tunnel sous la Manche.
  • En 1996, Emmanuèle Perron préside le groupe.
  • Au début des années 2000, TSO pose les voies du record du monde de vitesse sur rail de 2007, 574,8 km/h sur la LGV Est européenne.
  • Le , l'entreprise reçoit son certificat de sécurité, des mains de l'EPSF[3].
  • En 2011, TSO rejoint le groupe NGE[4].
  • Aujourd'hui présente sur les cinq continents, TSO a son siège social attenant à Chelles (Seine-et-Marne)[5], ainsi que ses principaux ateliers, soit six hectares sur le site du chemin du Corps-de-Garde, au sud de l'important triage de Vaires-sur-Marne.

Filiales et activitésModifier

TSO s'occupe principalement de la construction des voies et de leur entretien, mais s'occupe également des engins de maintenance et de construction ferroviaire, ainsi que des caténaires.

Le groupe TSO est composé de dix filiales avec chacune une expertise spécifique :

  • EGENIE : renouvellement de voies, de maintenance ou de remplacement d'appareils de voies sur lignes exploitées et sur lignes fermées ;
  • FRASCA : pose et entretien de voies ferrées en France, essentiellement en région parisienne ;
  • FVF : sécurisation de chantiers ferroviaires ;
  • MIRE : topographie, activités d'études et de métrés, développement des logiciels ferroviaires et formation orientée vers la topographie ;
  • OFFROY : pose et entretien de voies ferrées et installations terminales embranchées ;
  • OLICHON : pose et entretien ainsi que travaux de génie-civil ferroviaire, essentiellement dans l'ouest de la France ;
  • SAGES RAIL : expertise de sécurité ferroviaire ;
  • SIFEL : entretien, réparation et reconditionnement d'engins motorisés ferroviaires, entretien du parc de locomotives ;
  • TSO CATENAIRES : études et travaux de construction, de pose, de remaniement et d'entretien des lignes caténaires en France et à l'international ;
  • TSO SIGNALISATION : activités de signalisation ferroviaire.

Réalisations notablesModifier

TSO a contribué aux réalisations suivantes :

Chiffre d'affairesModifier

En 2021 En 2020 En 2019 En 2018
478 M€ 410 M€ 440 M€ 440 M€

Matériel roulantModifier

TSO a un parc matériel conséquent, notamment deux locomotives diesel V 211 rachetées, mises en vente par Deutsche Bahn, dont les moteurs avaient été modifiés par Alstom Lokomotiven Service à Stendal[13]. En 2021, TSO a fait transformer l'une de ses deux V 211 en véhicule bimode à traction électrique et diesel, avec un moteur diesel de 900 kW et deux moteurs électriques de chacun 300 kW, ainsi qu'une batterie de 200 kW. Cela permet une utilisation pour des travaux en tunnel moins polluante. Elle est numérotée V 212.0397 néo. Le second véhicule sera modifié plus tard[14].

Autres engins :

CertificationsModifier

TSO est certifiée sur les 3 référentiels :

Notes et référencesModifier

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données) 
  2. « L'actionnariat du groupe NGE chamboulé avec l'entrée du fonds Montefiore au capital », sur La Tribune, 2021-10-09cest18:54:00+0200 (consulté le )
  3. « Délivrance d'un certificat de sécurité à l'entreprise TSO | EPSF », sur www.securite-ferroviaire.fr (consulté le )
  4. http://www.groupe-nge.fr/images/actu/CP20110928_NGE_TSO.pdf
  5. Philippe-Enrico Attal, « TSO à Chelles, un site embranché en pleine expansion », railpassion.fr, (consulté le )
  6. « Un groupement mené par TSO gagne les deux derniers marchés de travaux ferroviaires pour les lignes 16 et 17 du Grand Paris Express », sur Ville, Rail et Transports, (consulté le )
  7. « RER C : la campagne Castor 2021 en vidéo », sur www.constructioncayola.com (consulté le )
  8. « Eole: la construction des voies confiée à un groupement mené par TSO », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. tpbm-presse, « Gare d'Aix-en-Provence : une grue pour des travaux à grande vitesse », sur TPBM, (consulté le )
  10. « TSO Caténaires électrifiera la LGV Tours-Bordeaux », sur www.constructioncayola.com (consulté le )
  11. « Depuis sa base de Chelles, TSO part à l'assaut du monde », sur actu.fr (consulté le )
  12. « Les travaux ferroviaires : un savoir-faire français qui s’exporte », sur www.constructioncayola.com (consulté le )
  13. DB série V110
  14. La V 212 de TSO, Philippe-Enrico Attal, Railpassion, le 16 juillet 2021

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :