Trancoso

municipalité et ville du Portugal

Trancoso
Blason de Trancoso
Héraldique
Trancoso
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Centre
Sous-région Beira intérieure Nord
Ancienne province Beira Alta
District Guarda
Maire Amílcar José Nunes Salvador - PS
Code postal 6420
Démographie
Population 9 878 hab. (2011[1])
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 47′ 00″ nord, 7° 18′ 00″ ouest
Superficie 36 454 ha = 364,54 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Trancoso
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Trancoso
Liens
Site web http://www.cm-trancoso.pt/

Trancoso est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Guarda et la région Centre.

GéographieModifier

Trancoso est limitrophe :

HistoireModifier

Trancoso se trouve aujourd'hui encerclé de murailles de granit, qui furent le témoin du mariage du roi Denis Ier de Portugal avec la Reine Sainte, Isabelle d'Aragon en 1282. Un château médiéval, datant de 1160 et plusieurs fois remanié depuis, domine ce majestueux ensemble fortifié. l'assainissement a été achevé en 2017

Avec ses nombreux monuments, son architecture civile et religieuse, la ville constitue un des lieux les plus expressifs et les plus beaux de l'histoire du pays, visité annuellement par plusieurs milliers de personnes.

 

Se détachent, entre tous, les églises paroissiales de Sainte Marie et de Saint Pierre, la Maison des Arcs, du XVIe siècle, l'église de la Miséricorde, la Maison du Chat Noir (un curieux bâtiment de l'ancien quartier judaïque), et le Pilori, une pièce du plus pur style manuélin. Bien que le centre historique médiéval soit resté inaltéré, une ville moderne est née autour.

Dans cette ville sont nés deux figures importantes de l'histoire du Portugal: Gonçalo Anes Bandarra, cordonnier à l'origine du Sébastianisme et le Père Francisco. C'est également de cette ville que provient la famille Tellez d'Acosta alliée par la suite au fermier général Étienne-Michel Bouret.

Ici, ont eu lieu d'importantes batailles, parmi lesquelles la bataille de Trancoso en 1385, qui a imposé une première défaite aux troupes de Castille avant que la bataille d'Aljubarrota ne la mette complètement en déroute. Ces victoires ont assuré l'indépendance du Portugal vis-à-vis de son voisin et restent très fortes dans l'imaginaire collectif portugais.

DémographieModifier

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2004
10 34913 91017 96617 60218 22413 09911 48410 88910 639
2011 - - - - - - - -
9 878--------

SubdivisionsModifier

La municipalité de Trancoso groupe 30 paroisses (freguesia, en portugais) :


Notes et référencesModifier

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 », (consulté le )

HomonymieModifier

Trancoso (Bahia) (Brésil), station balnéaire

Sur les autres projets Wikimedia :