Ouvrir le menu principal

Traité de Kruschwitz

Le traité de Kruschwitz ou traité de Kruszwica (allemand : Vertrag von Kruschwitz), signé le 16 juin 1230[1], fut conclu entre Conrad Ier de Mazovie et l'ordre des Chevaliers teutoniques. Selon cet accord, le duc de Mazovie transfère à l'ordre Teutonique le pays de Chełmno. Conrad Ier a de plus reconnu l'indépendance de l'État monastique des chevaliers teutoniques et sa souveraineté sur tous les territoires conquis en Prusse au-delà des frontières polonaises.

On ne connaît le texte du traité que par des références postérieures, l’original ayant été perdu. Selon l’historien Max Perlbach (1848-1921), ç'aurait été un apocryphe produit par les Chevaliers teutoniques pour asseoir sur des bases légales leurs droits sur leurs biens séculiers.[2]. Les thèses de Perlbach ont néanmoins été remises en question par des historiens contemporains.[3],[4]

ReferencesModifier

  1. Joseph Gottschalk, Archiv für schlesische Kirchengeschichte, August Lax Verlag, 1976.
  2. Max Perlbach: The oldest Prussian documents. Critically examined, in: Old Prussian monthly. (1873), pp. 609–649.
  3. Arno Mentzel-Reuters: Max Perlbach als Geschichtsforscher. In: Preußenland. Volume 45 (2007), (ISSN 0032-7972), P. 47, referencing Gerard Labuda: Die Urkunden über die Anfänge des Deutschen Ordens im Kulmerland. In: Josef Fleckenstein (Hrsg.): Die geistlichen Ritterorden Europas. Sigmaringen 1980, P. 299–316.
  4. Dariusz Sikorski, 'Neue Erkenntnisse ueber das Kruschwitzer Privileg' in Zeitschrift für Ostmitteleuropa-Forschung, 51 (2002), p. 317-350.

LiteratureModifier