Ouvrir le menu principal
Ratification par Henri VIII, roi d'Angleterre, du traité d'Ardres conclu le 7 juin 1546 avec François Ier. Archives nationales AE/III/33

En 1546, le traité d'Ardres met un terme à la guerre entre François Ier, roi de France et Henri VIII, roi d'Angleterre, débutée par la signature d'un traité d'alliance entre ce dernier et l'empereur Charles Quint le 11 février 1543.

Détails du traitéModifier

Charles Quint avait conclu une paix séparée avec François Ier en septembre 1544, la trêve de Crépy-en-Laonnois, laissant le roi d'Angleterre seul face au roi de France.

Les deux parties s'accordent sur la restitution de la ville de Boulogne à la France contre paiement de 140000 écus, et confirment que Calais reste possession anglaise.

Le traité, d'abord ratifié par François Ier le 8 juin 1546, est contresigné au palais de Westminster le 17 juillet 1546. Les négociateurs anglais étaient Edouard d'Hereford, William Paget, John de Lisle et Nicolas Wotton ; et les négociateurs français Claude d'Annebault, Pierre Remon et Guillaume Bochetel.

Ce traité restera toutefois sans exécution. La France ne reprendra Boulogne qu'en 1550, par le traité d'Outreau.