Ouvrir le menu principal
Tourdion par Collegium Vocale

Le tourdion (ou tordion) est une danse de couple rapide, légèrement sautée, constituant l'un des éléments de la basse danse. En vogue en France au début du XVIe siècle, le tourdion disparaît avant la fin du siècle.

Thoinot Arbeau donne la première description complète de la manière de le danser dans son Orchésographie[1] publiée en 1589, qu'il introduit ainsi[2] :

« L'air du tourdion et l'air d'une gaillarde sont de mesmes, et n'y a différence sinon que le tourdion se danse bas et par terre d'une mesure légère et concise : Et la gaillarde se danse haut d'une mesure plus lente et pesante : Tandis que vous faites bien de demander l'air d'un tourdion : Car quand les airs sont connus par le danseur, et qu'il les chante en son cœur avec le joueur d'instrument, il ne peux faillir à les bien danser. »

Popularisé par Pierre Attaingnant[3] dans un recueil publié dès 1530, un autre tourdion est devenu célèbre au XXe siècle comme chanson à boire, avec un texte ajouté par César Geoffray en 1949[4],[5] :

Quand je bois du vin clairet
Ami tout tourne, tourne, tourne, tourne
Aussi désormais je bois
Anjou ou Arbois
Chantons et buvons, à ce flacon faisons la guerre
Chantons et buvons, les amis, buvons donc !

Mélodie publiée en 1530 avec le texte de 1949 :


\relative d' { 
  \defineBarLine ";||;" #'(";||;=" #f ";||;")
  \autoBeamOff
  \override NoteHead.style = #'petrucci
  \clef "mensural-c1"
  \key a \minor
  \set Score.tempoHideNote = ##t \tempo 1. = 136
  \set suggestAccidentals = ##t
  \override Staff.AccidentalSuggestion.font-size = #-4
  \override Staff.AccidentalSuggestion.parenthesized = ##t
  \override Staff.TimeSignature.style = #'mensural \time 2/2 \bar"|"
  \grace { s1 \bar "" s1 }
  \override Staff.TimeSignature.style = #'single-digit \time 3/1
\repeat volta 2 { \cadenzaOn
  d2 e f g f e \bar ""
  d1. e2 f g \bar ""
  a g f f g e \bar ""
  f1 e2 d c1 \bar ""
  d2 e f g f e \bar ""
  d1 f e \bar ""
  d\breve cis!1 \bar ""
  d\breve d1 } \bar ";||;" \noBreak \repeat volta 2 {
  a'1. g2 a bes! \bar ""
  a\breve a1 \bar ""
  c2 bes! a g f e \bar ""
  f1. e2 d1 \bar ""
  a'1. g2 a bes! \bar ""
  a1 g2 f e1 \bar ""
  d\breve cis!1
  d\breve d1 \cadenzaOff } \bar ";||;"
}
\addlyrics { \override LyricHyphen #'minimum-distance = #2.0
  Quand je bois du vin clai -- ret,
  A -- mi tout tour -- ne, tour -- ne, tour -- ne, tour -- _ _ ne
  Aus -- si dé -- sor -- mais je bois
  An -- jou ou Ar -- bois. __ _
  Chan -- tons et bu -- vons, à ce fla -- con fai -- sons la guer -- _ re
  Chan -- tons et bu -- vons, mes a -- mis, bu -- vons donc_! __ _
}
\layout { indent = 15\mm tagline = ##f \set Staff.instrumentName = \markup { \vspace #3 "Tourdion" } \context { \Staff \consists "Custos_engraver" \override Custos.style = #'hufnagel } }

Notes et référencesModifier

  1. Françoise Ferrand 2011, p. 611.
  2. Orchésographie, métode, et téorie en forme de discours et tablature pour apprendre à dancer, battre le tambour en toute sorte & diversité de batteries, jouer du fifre & arigot, tirer des armes & escrimer, avec autres honnestes exercices fort convenables à la jeunesse, affin d'estre bien venue en toute joyeuse compagnie & y monstrer sa dextérité & agilité de corps. Langres : Jehan des Preyz, 1596, p. 49-57
  3. Neuf basses dances deux branles vingt et cinq Pavannes quinze Gaillardes en musique a quatre parties, Pierre Attaignant, , 128 p., p. 5 (les trois autres voix se situent en pages 33, 65 et 97 du recueil).
  4. Sylvie Reboul 2015, p. 41.
  5. Le Tourdion sur Wikitrad

BibliographieModifier

  • Françoise Ferrand, Guide de la musique de la Renaissance, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1200 p., 20 x 4,5 x 13,5 cm (ISBN 978-2213606385)
  • Sylvie Reboul, Bon vin me fait chanter : l'histoire du vin à travers les chansons, Éditions Féret, , 190 p. (ISBN 978-2351561638)

Liens externesModifier