Tony Pulis

footballeur et entraîneur gallois

Anthony Richard « Tony » Pulis (né le à Newport au pays de Galles) est un ancien défenseur reconverti entraîneur.

Tony Pulis
Image illustrative de l’article Tony Pulis
Pulis en 2014
Biographie
Nom Anthony Richard Pulis
Nationalité Britannique
Nat. sportive Gallois
Naissance (64 ans)
Newport
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1975-1981 Bristol Rovers 101 0(3)
1981-1982 Happy Valley 013 0(0)
1982-1984 Bristol Rovers 049 0(2)
1984-1986 Newport County 089 0(1)
1986-1989 AFC Bournemouth 086 0(3)
1989-1990 Gillingham FC 017 0(0)
1990-1992 AFC Bournemouth 018 0(1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1992-1994 AFC Bournemouth 031v 40n 039d
1995-1999 Gillingham FC 094v 62n 062d
1999-2000 Bristol City 010v 14n 009d
2000 Portsmouth FC 011v 10n 014d
2002-2005 Stoke City 047v 32n 052d
2005-2006 Plymouth Argyle 011v 15n 012d
2006-2013 Stoke City 122v 98n 113d
2013-2014 Crystal Palace 012v 05n 011d
2015-2017 West Brom 036v 36n 049d
2017-2019 Middlesbrough FC 035v 22n 023d
2020 Sheffield Wednesday 001v 04n 004d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 29 décembre 2020

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Pulis n'a pas eu de carrière remarquable, puisqu'il a principalement évolué dans des clubs de divisions inférieures au poste de défenseur et il y a connu 5 clubs entre 1975 et 1992 avec notamment plusieurs passages à Bristol Rovers ou Bournemouth.

Carrière d'entraîneurModifier

Tony Pulis se lance dans une carrière d'entraîneur en 1992 quand il prend en charge Bournemouth, un club qu'il connait bien et où il avait joué de 1986 à 1989 et de 1990 à 1992, en remplacement d'Harry Redknapp. Il restera deux saisons avec les Cherries en terminant chaque fois à la 17e place de la 4e division. C'est à cette période qu'il commence à s'intéresser à Napoléon Bonaparte. En 2019, il déclarait à So Foot[1] : "En 1994, quand j’étais à Bournemouth pour mon premier poste d’entraîneur, le président, Norman Sherwood, m’a donné un livre sur lui. Il était captivé par Napoléon, par le leader qu’il était et ses qualités sur le champ de bataille, mais aussi par le Code napoléonien. Il pensait que ce serait une bonne lecture pour moi, du fait de la façon dont il gagnait ses batailles, puis aussi du fait de ses origines, d’où il venait, c’est-à-dire d’une famille relativement aisée, mais pas tant que ça en comparaison de ce que possédaient les familles nobles françaises. Il devait savoir que ce qui me séduirait, c’est ça : qu’il vienne d’une petite île et ait fini par contrôler le plus grand empire que l’homme ait jamais vu. Depuis, quand je vois un livre sur Napoléon que je n’ai pas lu, je le lis."

Pulis rejoint ensuite Gillingham ou il fait monter le club en 3e division lors de sa première saison mais 4 années de bon et loyaux services, Tony Pulis est renvoyé par le club en 1999.

De 1999 à 2006, retrouve toujours a la tête de club en division inférieur avec Bristol City, Portsmouth, Stoke City et Plymouth Argyle mais c'est lors de son second passage à Stoke City que Pulis va se faire connaitre comme manager en faisant notamment monter le club en Premier League lors de 2007-2008 en s'appuyant sur un noyau de joueurs comme Rory Delap, Ricardo Fuller ou encore Ryan Shawcross. Tony Pulis installe Stoke en Premier League et il réussit à chaque saison de maintenir facilement les Potters dans le championnat et il atteint en 2011 la finale de la FA Cup contre Manchester City (0-1, but de Yaya Touré).

Le , Pulis quitte Stoke City d'un commun accord après avoir entraîner ce club pendant sept saisons et une montée en Premier League en 2008[2],[3].

Le , Tony Pulis devient entraîneur du club londonien de Crystal Palace en remplacement de Ian Holloway avec comme objectif le maintien du club en Premier League[4],[5]. Le il quitte le club à la suite de divergences avec la direction[6].

Le il devient l'entraîneur de West Bromwich Albion où il signe un contrat de 2 ans et demi et y remplace Alan Irvine limogé par le club pour mauvais résultats[7]. Il est renvoyé le [8].

Pulis devient entraîneur de Middlesbrough le [9]. Après avoir échoué à atteindre les barrages de promotion lors de la saison 2018-2019, il est renvoyé le [10].

Le , il est nommé entraineur de Sheffield Wednesday à la suite du limogeage de Gary Monk. Son contrat est résilié seulement un mois et demi plus tard après dix rencontres dirigées pour une victoire[11].

StatistiquesModifier

En tant que joueurModifier

Statistiques de Tony Pulis
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Autres[n 1] Total
Division M. B. M. B. M. B. M. B. M. B.
1975-1976   Bristol Rovers Second Division 4 0 0 0 0 0 0 0 4 0
1976-1977   Bristol Rovers Second Division 9 0 0 0 0 0 0 0 9 0
1977-1978   Bristol Rovers Second Division 23 0 4 0 0 0 1 0 28 0
1978-1979   Bristol Rovers Second Division 7 0 0 0 2 0 2 0 11 0
1979-1980   Bristol Rovers Second Division 34 3 1 0 2 0 0 0 37 3
1980-1981   Bristol Rovers Second Division 8 0 0 0 4 0 0 0 12 0
Sous-total 85 3 5 0 8 0 3 0 101 3
1981-1982   Happy Valley First Division 13 0 0 0 - - - - 13 0
Sous-total 13 0 0 0 - - - - 13 0
1982-1983   Bristol Rovers Third Division 17 0 0 0 0 0 0 0 17 0
1983-1984   Bristol Rovers Third Division 28 2 0 0 3 0 1 0 32 2
Sous-total 45 2 0 0 3 0 1 0 49 2
1984-1985   Newport County Third Division 37 0 2 1 1 0 5 0 45 1
1985-1986   Newport County Third Division 40 0 3 0 1 0 - - 44 0
Sous-total 77 0 5 1 2 0 5 0 89 1
1986-1987   AFC Bournemouth Third Division 35 0 0 0 2 0 2 0 39 0
1987-1988   AFC Bournemouth Second Division 29 3 1 0 4 0 1 0 35 3
1988-1989   AFC Bournemouth Second Division 10 0 1 0 1 0 1 0 13 0
Sous-total 74 3 2 0 7 0 3 0 86 3
1989-1990   Gillingham FC Fourth Division 16 0 0 0 0 0 1 0 17 0
Sous-total 16 0 0 0 0 0 1 0 17 0
1990-1991   AFC Bournemouth Third Division 15 1 2 0 0 0 0 0 17 1
1991-1992   AFC Bournemouth Third Division 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0
Sous-total 16 1 2 0 0 0 0 0 18 1
Total sur la carrière 326 9 14 1 20 0 13 0 373 10
  1. La colonne « Autres » inclut les buts et apparitions en Coupe anglo-écossaise, Football League Trophy et Full Members Cup

En tant qu'entraîneurModifier

Statistiques d'entraîneur de Tony Pulis au [12]
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
  AFC Bournemouth 110 31 40 39 28,2
  Gillingham FC 218 94 62 62 43,1
  Bristol City 33 10 14 9 30,3
  Portsmouth FC 35 11 10 14 31,4
  Stoke City 131 47 32 52 35,9
  Plymouth Argyle 38 11 15 12 28,9
  Stoke City 333 122 98 113 36,6
  Crystal Palace 28 12 5 11 42,9
  West Bromwich Albion 121 36 36 49 29,8
  Middlesbrough FC 80 35 22 23 43,8
  Sheffield Wednesday 10 1 4 4 10,0
Total 1 137 410 338 388 36,1

Notes et référencesModifier

  1. « Tony Pulis : « Napoléon n’était pas seulement un chef guerrier » », sur SOFOOT.com (consulté le )
  2. « Southampton 1-1 Stoke », BBC Sport (consulté le )
  3. « Tony Pulis is set to leave Stoke City », BBC Sport (consulté le )
  4. « Tony Pulis: Crystal Palace appoint former Stoke boss as manager », BBC Sport (consulté le )
  5. « Pulis Joins Palace », Crystal Palace F.C (consulté le )
  6. « Pulis quitte le club », lequipe.fr (consulté le )
  7. « Albion appoint Pulis as new head coach », sur West Bromwich Albion (consulté le )
  8. « Humilié par Chelsea, WBA remercie son entraîneur Tony Pulis », sur eurosport.fr, (consulté le )
  9. (en) « Tony Pulis Appointed As New Boro Manager », sur mfc.co.uk, (consulté le )
  10. (en) « Tony Pulis: Middlesbrough part with boss after missing out on play-offs », sur bbc.com, (consulté le )
  11. (en) « Tony Pulis: Sheffield Wednesday sack manager after 10 matches in charge », sur bbc.com, (consulté le )
  12. (en) « Fiche de Tony Pulis (manageur) », sur soccerbase.com

Liens externesModifier