Ouvrir le menu principal

Harimoto Tomokazu
Image illustrative de l’article Tomokazu Harimoto

Carrière professionnelle
2014

Pays représenté Drapeau : Japon Japon
Naissance (15 ans)
Drapeau : Japon Sendai
Taille / poids 171 cm / 54 kg
Prise de raquette droitier
Palmarès
En simple
Titres Open de République tchèque

Open du Japon

Meilleur classement 3 (janvier 2019)
Médailles olympiques
Simple Grande Finale du Pro Tour ITTF 2018

Tomokazu Harimoto, en japonais 張本 智和, Harimoto Tomokazu, né le 27 juin 2003[1] à Sendai, est un joueur de tennis de table japonais, d'origine chinoise considéré dans le milieu du tennis de table comme un prodige, en tant que Monstre (怪物)[2].  Il a en effet un niveau à son âge que peu, jusqu'à présent, d'autres joueurs plus âgés ont atteint. C'est en Allemagne, que Harimoto s'est fait connaitre du public, par l'établissement de performances aux Championnats du monde 2017 à Düsseldorf. En effet, à cette occasion, alors classé 61e mondial, il a battu le Coréen Jang Woojing, 48e et le Japonais Jun Mizutani, 6e mondial, accédant ainsi en quarts de finale.

Surnommé Wonder Kid, l'enfant des merveilles, il bat tous les records de jeunesse. Il est le plus jeune joueur à atteindre la phase finale d'une étape du World Tour ITTF à l'âge de 12 ans, puis le pus jeune joueur à atteindre les quarts de finale à 12 ans, puis le plus jeune Champion du Monde junior à 13 ans, le plus jeune médaillé d'un open senior à 13 ans, le plus jeune vainqueur d'un open senior à 14 ans et le plus jeune vainqueur de la Grande Finale du World Tour à 15 ans.

Sommaire

ParcoursModifier

Tomokazu Harimoto a commencé à pratiquer le tennis de table à l'âge de 2 ans[3]. Il est entré dans le classement mondial en 2014, et a déjà été deux fois dans le top 100 en 2015[4]. En octobre 2015, alors classé 285e mondial, il se fait remarquer, à l'âge de 12 ans lors de la phase de qualification de l'Open de Pologne, en battant le Croate no 72 Tan Ruiwu, devenant ainsi le plus jeune joueur de l'histoire du Pro Tour à atteindre la phase finale d'un tournoi[5].

Il est néanmoins éliminé dès son premier match de la phase finale par le Chinois Ma Long, champion du monde en titre. À cette époque, il s’entraîne, selon ses propres paroles, neuf heures par jour. En 2016, il se qualifie également pour les phases finales des Opens de Slovénie, du Japon et de Corée. Toujours âgé de 12 ans, il est devenu, lors de l'Open de Slovénie, le plus jeune joueur à atteindre les Quarts de finale d'une compétition du Pro Tour et à remporter l'or en moins de 21 ans, lors de l'Open du Japon. En quelques mois, il gagne dans le Classement mondial plus de 100 places et atteint en juillet 2016, à l'âge de 13 ans, la 63e place mondiale en senior, et est même numéro 1 mondial dans le classement des joueurs de moins de 18 ans. Aux Championnats du monde de 2016, il a été par sa victoire en simple, le plus jeune Champion du monde junior de tous les temps et a remporté, en plus de l'Or par équipe, la médaille d'argent en doubles.

Grâce à sa prestation à l'Open d'Inde, toujours âgé de 13 ans, il a établi un nouveau record, en remportant sa première médaille du Pro Tour, en perdant en finale contre l'Allemand Dimitrij Ovtcharov. En simple, il a également pris part aux championnats du monde 2017 en mai-juin, où il a notamment vaincu le sixième mondial Jun Mizutani et a atteint les Quarts de finale, où il a perdu face au Chinois Xu Xin. Lors de l'Open de Chine, alors classé no 39, il a créé la surprise en battant à la fois le Biélorusse et no 12 mondial Vladimir Samsonov et le Japonais Kōki Niwano 9, ainsi que d'autres joueurs de haut niveau. En doubles avec Yūto Kizukuri il est arrivé jusqu'en finale de l'Open de Chine, en éliminant en demi-finale la paire chinoise Fan Zhendong / Xu Xin, classés respectivement 2e et 3e mondiaux . Dans le classement mondial, il est passé dans un délai record de deux mois de la place 69 à la place 18. Grâce à sa Victoire en finale sur Timo Boll, 6e mondial, lors de l'Open de République Thèque 2017, il est devenu le plus jeune Vainqueur d'un open du Pro Tour.

Lors de l'Open du Japon 2018, il bat Ma Long, meilleur joueur sur le circuit et champion du Grand Chelem en quarts, Lee Sangsu, 8e mondial et meilleur Coréen, en demi-finale, puis la star chinoise Zhang Jike, également champion du Grand Chelem.

En décembre 2018, lors de la Grande FInale du World Tour, il obtient la médaille d'or, devenant ainsi le plus jeune pongiste de l'histoire à accéder à un tel sommet. Pour cela, il gagne en finale contre le Chinois Lin Gaoyuan et en demi-finale contre Hugo Calderano, du Brésil.

Vie privéeModifier

Les parents de Harimoto sont originaires de Chine, et étaient dans l'équipe nationale du tennis de table. Son Père Zhang Yu (chinois traditionnel : 張 宇, aujourd'hui: Yu Harimoto (張本 宇)) et sa Mère Zhang Ling (chinois traditionnel : 張 凌), ont émigré cinq ans avant la naissance de leur fils, au Japon, pour y travailler en tant qu’entraîneurs de tennis de table. Harimoto est né à Sendai,avec pour nom chinois Zhang Zhihe (chinois traditionnel : 張 智和). Avec la nationalité japonaise, il a également reçu son nom japonais, 張本 智和. Sa jeune Sœur Miwa (張本 美和, née en 2008) joue également avec succès au tennis de table et a gagné en 2015, les Championnats nationaux du Japon dans sa tranche d'âge[6],[7].

RésultatsModifier

Association Événement Année Lieu Pays Simple Double Mixte L'équipe U-21
JPN Championnat d'Asie 2017 Wuxi CHN Demi-finale
JPN ITTF Pro Tour 2017 Magdebourg FRE Argent
JPN ITTF Pro Tour 2017 Olomouc CZE Or
JPN ITTF Pro Tour 2017 Chengdu CHN Bronze Argent
JPN ITTF Pro Tour 2017 New Delhi IND Argent Bronze
JPN ITTF Pro Tour 2016 Tokyo JPN Or
JPN Championnats du monde 2017 Düsseldorf FRE Quart de finale
JPN Championnats du monde junior 2016 Le cap RSA Or Argent Or

Notes et référencesModifier