Timothy Deasy

patriote irlandais
Timothy Deasy
Timothy Deasy, circa 1865.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
LawrenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Timothy Deasy, né le à Clonakilty (Comté de Cork) et mort le à Lawrence (Massachusetts)[1], est un patriote irlandais.

BiographieModifier

Il sert dans le 9th Massachusetts Infantry comme capitaine lors de la Guerre de Sécession.

Un des chefs des Fénians (1867), à la tête du mouvement à Manchester, il est capturé avec William Philip Allen, Thomas Kelly et William Michael O'Brien, puis condamné à mort (18 septembre 1867)[2]. Il parvient à s'évader avec Kelly et s'exile aux États-Unis.

La santé de Timothy Deasy décline à partir de juin 1878. Il meurt le 10 décembre 1880 à son domicile de Lawrence dans le Massachusetts[3].

Jules Verne le mentionne en écrivant « Deary » dans son roman Les Frères Kip (partie 2, chapitre X) et écrit par erreur qu'il meurt exécuté le 23 novembre 1867 à Manchester avec Allen. En réalité seul Allen et d'autres patriotes le furent[4].

Notes et référencesModifier

  1. The Democratic Advocate (Westminster, Maryland) du 25 décembre 1880.
  2. Peter Berresford Ellis, A History of the Irish Working Class, 1985, p. 138
  3. 'Timothy Deasy sur feniangraves.net, avec photographie de sa tombe.
  4. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 247

Liens externesModifier