Ouvrir le menu principal

Stèle de Til-Barsip datant de la période néo-hittite, montrant le dieu de l'orage Tarhunza. Paris, Musée du Louvre.

Til Barsip est une ancienne cité de l'empire assyrien, située actuellement sur le Tell Ahmar, en Syrie actuelle, sur la rive gauche de l'Euphrate à 22 km au sud de Karkemish.

HistoireModifier

Til Barsip est occupée un temps par une dynastie néo-hittite. Au IXe siècle, elle devient la capitale d'une principauté araméenne. Elle est ensuite conquise par les Assyriens sous le règne de Salmanazar III (qui règne de 858 à 824) et mène quatre campagnes militaires contre le souverain de Til Barsip, Ahuni, avant de le vaincre en 855 avant J.-C. Les Assyriens changent la ville en un important centre provincial rebaptisé Kar-Salmanazar[1]. C'est de cette période que date le palais dégagé sur le tell, qui est renommé pour les fragments de peintures qui y ont été retrouvés.

Notes et référencesModifier

  1. Dossiers d'archéologie hors-série n°36, p. 66-67.

BibliographieModifier

  • Vincent Blanchard (dir.), Royaumes oubliés. De l'empire hittite aux Araméens. Album de l'exposition (exposition au Musée du Louvre du 2 mai au 12 août 2019), Paris, Louvre éditions / Lienart, 2019, p. 30. (ISBN 978-2-35906-290-8)
  • Collectif (coordination scientifique : Vincent Blanchard), Dossiers d'archéologie hors-série n°36, Royaumes oubliés. De l'empire hittite aux Araméens. Exposition au Louvre, Dijon, éditions Faton, mai 2019, p. 66-67.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :