Thymosine

Les thymosines sont de petites protéines synthétisées dans de nombreux tissus animaux.

Elles sont ainsi nommées parce que d'abord trouvées dans le thymus (où elle joue un rôle hormonal), mais elles existent dans de nombreux autres tissus animaux et humains[1].

UsagesModifier

Cette protéine est parfois utilisée comme immunostimulant, dont chez l'animal, y compris en pisciculture (carpe[2]).

Chez l'Homme, la B-thymosine se fixe à l’actine-ADP libérée lors de la dépolymérisation des micro-filaments d'actine, l'empêchant d'être réutilisée pour une nouvelle polymérisation.

Notes et référencesModifier

  1. Hannappel E & Huff T (2003) "The thymosins. Prothymosin alpha, parathymosin, and beta-thymosins : structure and function.". Vitamins and hormones 66: 257–96. PMID 12852257
  2. Desport, M. (1986). Mise en évidence d'une cytotoxicité lymphocytaire spontanée chez la carpe(rein, rate, sang) : influence de la température d'élevage, d'une immunostimulation(thymosine), relation entre cette cytotoxicité et la défense contre une infection bactérienne. (Doctoral dissertation).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

BibliographieModifier

  • Chakravarti, A., Zehr, E. M., Zietman, A. L., Shipley, W. U., Goggins, W. B., Finkelstein, D. M., ... & WU, C. L. (2000). Thymosin beta-15 predicts for distant failure in patients with clinically localized prostate cancer-results from a pilot study. Urology, 55(5), 635-638 (résumé)
  • Claudel, P. (1981). Contribution à l'étude des sous-populations lymphocytaires du singe babouin papio-papio: application à l'étude de l'action de la thymosine sur les lymphocytes T (Thèse de doctorat)
  • Cupissol, D., Thierry, C., & Serrou, B. (1980). Modulation de l'activite suppressive par la thymosine. CR Soc. Biol, 175, 235-241.
  • Deschaux, P., Fontanges, R., & Goldstein, A. (1979). Étude comparative de l'effet de la thymosine et d'un extrait de cultures cellulaires épithéliales thymiques sur la production d'anticorps. Experientia, 35(5), 678-681 (résumé)
  • Domanski M (2003) Étude par RMN (Résonance magnétique nucléaire) des interactions actine-thymosine beta4 (Thèse de doctorat ; Paris 6) (lien vers These.fr)
  • Gendre, F. (1983). Étude de l'immunostimulation de la Souris BALB/c gestante et de son transfert à sa descendance (Thèse de doctorat) (résumé).
  • Marquette, I., & Saxena, A. (2005). La thymosine, une protéine qui répare du myocarde. Revue Française des Laboratoires, 2005(371), 14.
  • NOSIK, N., PARSHINA, O., KHROMOV, I., & ERSHOV, F. (1985) Effet de la thymosine sur la production d'interféron et la résistance des souris aux virus / The effect of thymosin or interferon production and resistance of mice to viruses ; Voprosy virusologii ; vol. 30, no1, p. 64–67 (5 ref.) (ISSN 0507-4088) (notice Inist-CNRS)
  • Schmitt, D. M., & Monier, J. C. (1974). Possible relation between low thymosine-like activity in the serum of swan mice (Swiss antinuclear) and the formation of crystals in their thymic epithelial. Experientia, 30(11), 1349-1351 (résumé).
  • Wise, T., Day, M. L., & Vakharia, D. D. (1990). Endocrine relationships of thymosine-α1, thymosin-β4, and luteinizing hormone throughout the prepubertal period of development in heifers, ovariectomized heifers and ovariectomized heifers with estradiol implants. Journal of reproductive immunology, 18(3), 225-235 (résumé).
  • Xia, Y., Luo, H., Liu, J. P., & Gluud, C. (2013). Espèces de phyllanthus versus médicaments antiviraux pour l'infection chronique par le virus de l'hépatite B.