Ouvrir le menu principal
Thubten Samphel
Description de cette image, également commentée ci-après
Thubten Samphel en septembre 2013 à Dharamsala
Naissance
Lhassa
Nationalité tibétaine
Pays de résidence Inde
Diplôme
Profession
secrétaire du ministère des Affaires étrangères de administration centrale tibétaine
Activité principale
écrivain, journaliste
Autres activités
directeur du Tibet Policy Institute
Formation

Thubten Samphel (tibétain : ཐུབ་བསྟན་བསམ་འཕེལ, Wylie : thub bstan bsam 'phel) né à Lhassa en 1956 est un écrivain et journaliste tibétain spécialiste du Tibet. Ancien secrétaire du ministère des Affaires étrangères et porte-parole de administration centrale tibétaine (ACT) à Dharamsala, il est le directeur du Tibet Policy Institute, un think tank de l'ACT.

BiographieModifier

Né à Lhassa au Tibet en 1956, il a quitté le Tibet en 1962. Ses parents travaillèrent comme serviteurs de la mère du dalaï-lama. Après le soulèvement tibétain de 1959, son frère qui travaillait à la construction de routes pour les Chinois l’a amené à Tingri, dans le sud du Tibet, à proximité de la frontière tibéto-népalaise. Les deux frères traversèrent à Solu Khumbu où ils restèrent quelques mois avant de partir pour un pèlerinage en Inde, visitant Bodh Gaya, Varanasi et Sarnath. Ils rejoignirent la famille de sa belle-sœur à Darjeeling en 1962, à l’époque de la guerre sino-indienne. Tsering Dolma, sœur aînée du 14e dalaï-lama, l’envoya à Dharamsala au Villages d'enfants tibétains où il reste 6 mois en 1963 avant de rejoindre l’école missionnaire de Kalimpong, chez le Dr Graham. Plus tard, il rejoint le Collège Saint-Étienne de l'université de Delhi[1] où il effectue avec succès son BA et MA en histoire[2]. Il fut parmi le premier groupe de Tibétains universitaires Fulbright à étudier aux États-Unis et obtenir un diplôme en journalisme de l'université Columbia à New York[3].

En 1985, il se rend en Amdo en tant que membre de la quatrième mission d'enquête au Tibet envoyée par le dalaï-lama[1].

De 1999 à 2012, il est secrétaire du ministère des Affaires étrangères et fut également porte-parole de administration centrale tibétaine[3].

En 2012, il est directeur du Tibet Policy Institute[4], un think tank de l'administration centrale tibétaine créé en février de la même année[5].

Il a écrit de nombreux articles et des ouvrages sur le Tibet[3].

BibliographieModifier

Traductions du tibétain en anglaisModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier