Thubten Samphel

écrivain, journaliste et haut fonctionnaire tibétain
Thubten Samphel
Thupten Samphel.jpg
Thubten Samphel à Dharamsala en 2013.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
BylakuppeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
tibétaine
Formation
Activité
écrivain, journaliste
Autres informations
A travaillé pour
Tibet Policy Institute (en) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata

Thubten Samphel (tibétain : ཐུབ་བསྟན་བསམ་འཕེལ, Wylie : thub bstan bsam 'phel), né à Lhassa le 2 novembre 1956 à Lhassa[1] au Tibet et mort le 4 juin 2022 à Bylakuppe en Inde[2], est un écrivain, journaliste et haut fonctionnaire tibétain qui a vécu en Inde où il s'était exilé.

Ancien secrétaire du ministère des Affaires étrangères et porte-parole de administration centrale tibétaine (ACT) à Dharamsala, il a été le premier directeur du Tibet Policy Institute, un centre de réflexion de l'ACT, de 2012 à 2018[3].

BiographieModifier

FamilleModifier

Né à Lhassa en 1956, Thubten Samphel est le fils de parents travaillant comme serviteurs de la mère du dalaï-lama[4].

Exil en IndeModifier

En 1962, trois ans après le soulèvement tibétain de 1959, Thubten Samphel quitte le Tibet avec son frère aîné qui travaillait jusque là à la construction de routes pour les Chinois. Arrivés à Tingri, dans le sud du Tibet, à proximité de la frontière tibéto-népalaise, les deux frères traversent à Solu Khumbu, où ils restent quelques mois avant de partir pour un pèlerinage en Inde, se rendant à Bodh Gaya, Varanasi et Sarnath. Ils rejoignirent la famille de leur belle-sœur à Darjeeling en 1962, à l’époque de la guerre sino-indienne[4],[5].

ÉtudesModifier

Tsering Dolma, sœur aînée du 14e dalaï-lama, envoie le jeune Thubten à l'école du Villages d'enfants tibétains à Dharamsala. Il y reste six mois en 1963 avant de rejoindre l’école missionnaire de Kalimpong, Dr. Graham's Homes (en).

Après ses études secondaires, il est étudiant au collège Saint-Étienne de l'université de Delhi[5], où il obtient un BA et un MA en histoire[6]. Tout en étudiant en vue de la maîtrise, il travaille comme apprenti de Tenzin Geyche Tethong, alors secrétaire du bureau privé du dalaï-lama[4].

Carrière administrativeModifier

En 1980, Thubten Samphel devient fonctionnaire du gouvernement tibétain en exil (aussi appelé administration centrale tibétaine). Il y travaille au Département de l'information et des relations internationales en tant que rédacteur en chef du Tibetan Bulletin jusqu'en 1999. Il fait partie du premier groupe de Tibétains boursiers Fulbright à étudier aux États-Unis et à obtenir un diplôme de journalisme de l'université Columbia à New York[4].

En 1985, il se rend en Amdo en tant que membre de la quatrième mission d'enquête au Tibet envoyée par le dalaï-lama[5].

De 1999 à 2012, il est secrétaire du ministère des Affaires étrangères et également porte-parole de l'administration centrale tibétaine[4].

En 2012, il est directeur du Tibet Policy Institute (en)[7], un centre de réflexion de l'administration centrale tibétaine créé en février de la même année[8].

Six ans plus tard, en novembre 2018, il prend sa retraite de l'administration centrale tibétaine[4].

ÉcrivainModifier

Thubten Samphel a écrit de nombreux articles sur le Tibet pour le compte de journaux indiens et étrangers[4].

Il est l'auteur d'un roman (Falling through the roof) et le co-auteur du livre Les dalaï-lamas du Tibet[4].

PublicationsModifier

Traductions du tibétain à l'anglais

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Shelly Bhoil, The Challenge of Exile and Writing. In Conversation with the Tibetan English Novelist Thubten Samphel, International Journal of Postcolonial Studies, Volume 17, 2015 - Issue 5, p. 759-768 https://doi.org/10.1080/1369801X.2014.950308

Articles connexesModifier

Liens externesModifier