Thomas Roberts Ferguson

homme politique canadien
Thomas Roberts Ferguson
ThomasRobertsFerguson23.jpg
William Alves Boys
Fonctions
Député à la Chambre des communes du Canada
Député à l'Assemblée législative de l'Ontario
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Homme d'affaires
Famille
Emily Murphy (nièce)
Autres informations
Parti politique

Thomas Roberts Ferguson (-) est un homme politique canadien de l'Ontario. Il est député fédéral conservateur de la circonscription ontarienne de Cardwell de 1867 à 1872[1] et député provincial conservateur de la circonscription de Simcoe-Sud de 1867 à 1873[2].

BiographieModifier

Né à Drumcor dans le comté de Cavan en Irlande, Ferguson immigre au Canada avec sa famille dans les années 1830. Établie à Cookstown, il devient agriculteur et marchand. Membre de l'Ordre d'Orange, il en devient le grand-maître en 1858. Ferguson sert aussi comme membre du conseil du canton d'Innisfield de 1852 à 1873, entre autres comme préfet pendant 18 ans.

Élu représentant de Simcoe-Sud à l'Assemblée législative de la province du Canada en 1858 et y demeure jusqu'à la Confédération.

Il sert aussi comme officier dans la milice locale et comme lieutenant-colonel en 1865. Il participe à la défense contre les raids féniens.

Forcé de démissionner en raison de problème de santé, dont les conséquences du coup à la tête reçu alors qu'il tentait de s'interposer dans une joute politique à Bradford (en). Il devient douanier à Collingwood, mais est démis en 1876 avec l'arrivée des libéraux au gouvernement. Ferguson meurt à Cookstown en 1879.

Sa nièce, Emily Murphy, est une militante féministe et figure des Célèbres cinq[3].

Résultats électorauxModifier

RéférencesModifier

  1. « Thomas Roberts Ferguson, député », sur Parlement du Canada
  2. (en) « Thomas Roberts Ferguson, MPP », sur Assemblée législative de l'Ontario (archive)
  3. (en) A history of Peel County: to mark its centenary, Brampton ON, The County of Peel, , p. 150
  4. Élections Canada, « Résultats Élection fédérale canadienne de 1867 », sur lop.parl.ca (consulté le )

Liens externesModifier