Ouvrir le menu principal

Thomas Joly (cyclisme)

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour le général français, voir Thomas Joly. Pour les homonymes, voir Joly.
Thomas Joly
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2011-2014CC Formerie
2015-2016ESEG Douai-Origine Cycles
2017CC Nogent-sur-Oise
2019CC Nogent-sur-Oise
2020-VC Villefranche Beaujolais
Équipes professionnelles

Thomas Joly (né le ) est un coureur cycliste français, membre du CC Nogent-sur-Oise.

BiographieModifier

Débuts et carrière amateurModifier

Après avoir pratiqué durant dix ans le football, Thomas Joly décide de passer au cyclisme à l'âge de 16 ans en seconde année cadet, tout d'abord en catégorie UFOLEP et Pass'cyclisme, au sein du club cycliste de Formerie[1]. Avec celui-ci, il remporte notamment la 45e édition du Prix Gérard-Barbé en 2014, une épreuve de 3e catégorie, en réglant au sprint un groupe de 18 coureurs devant son camarade de club Guillaume Durand[2].

Passé en catégorie espoir en 2015, il intègre l'ESEG Douai-Origine Cycles, dirigé par l’ancien coureur professionnel Laurent Pillon. Débutant la saison en 2e catégorie, il s'impose sur le Tour des 7 communes et sur le Grand Prix d'Eu. Ces performances convainquent l'encadrement de son club à le faire monter en 1re catégorie. Il s'y montre rapidement à son avantage en se classant 9e du Grand Prix de Beuvry-la-Forêt en élite nationale puis 5e du Grand Prix de Tourteron en toutes catégories. Au mois d'août, il est retenu par la sélection régionale du Nord-Pas-de-Calais pour participer au championnat de France sur route espoirs, en remplacement de son coéquipier blessé Axel Flet. Il y livre une prestation remarquée, en bouclant l'épreuve à la 11e place[3].

Durant l'année 2016, il réalise au total 11 tops 10, dont deux podiums en toutes catégories et une 6e place au Grand Prix de la Saint-Laurent espoirs, épreuve comptant pour la Coupe de France espoirs.

En 2017, il est engagé par le CC Nogent-sur-Oise. Ayant désormais obtenu son BTS en négociation et relation du client, il peut ainsi se consacrer pleinement au vélo. Après un début d'année gâché par une blessure au genou, il se signale au cours du mois de mai, en terminant 3e du Grand Prix de Saint-Maximin, 4e du Prix des Grandes-Ventes et 5e du Tour de la Manche[4]. Le mois suivant, il prend la seconde place de la classique Paris-Évreux, où il s'incline au sprint face au coureur estonien Risto Raid. Par la suite, il se montre à son avantage sur le Tour de Côte-d'Or (8e), le Tour du Pays Roannais et le Grand Prix de la Saint-Laurent (11e). Après un stage en fin d'année jugé convaincant, il se voit offrir son premier contrat professionnel par l’équipe continentale française Roubaix Métropole européenne de Lille[1].

Carrière professionnelleModifier

Ses débuts chez les professionnels en 2018, initialement prévus au Tour de La Provence, sont finalement repoussés ultérieurement, en raison d'une douleur à un genou[5]. Au mois de juin, il démontre de bonnes attitudes de grimpeur en terminant deuxième du classement de la montagne et dix-huitième du Tour de l'Ain. Moins d'une semaine plus tard, il confirme en prenant la onzième place du Grand Prix de Plumelec-Morbihan[6]. Toujours au printemps, il se classe treizième de la Route d'Occitanie, au milieu de coureurs confirmés[7]. Néanmoins, il n'est pas conservé au sein de la structure nordiste en proie à des problèmes financiers et contrainte de passer de treize à neuf voire dix éléments en 2019 ainsi que de revoir son calendrier afin de limiter ses déplacements. Ainsi, des épreuves telles que la Route d’Occitanie ou le Tour de l’Ain ne seront plus à son calendrier, remplacées par des épreuves en Belgique, n'offrant pas le terrain d’expression idoine pour le grimpeur normand[8].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2017 2018
UCI Europe Tour 1 754e[9] 1 129e[10]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Nicolas Mabyle, « La Grande Interview : Thomas Joly », sur directvelo.com,
  2. « CYCLISME : Prix « Gérard Barbé » Le CC Formerie réalise un beau doublé », sur actu.fr,
  3. Antoine Leclercq, « Thomas Joly : « Je voyais le Top 3… » », sur directvelo.com,
  4. Vincent Melosci, « Cyclisme : Thomas Joly stagiaire pro chez Continental », sur leparisien.fr,
  5. Nicolas Mabyle, « Thomas Joly doit repousser ses débuts pros », sur directvelo.com,
  6. Nicolas Mabyle, « Thomas Joly espère continuer de grimper », sur directvelo.com,
  7. Nicolas Gachet, « Thomas Joly : « C'était spectaculaire » », sur directvelo.com,
  8. « Thomas Joly : « Je suis très déçu » », sur directvelo.com,
  9. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  10. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier