Thomas II d'York

évêque du 12ème siècle

Thomas II
Biographie
Décès
Beverley
Évêque de l’Église catholique
Archevêque d'York
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Thomas II (ou Thomas le Jeune) († ) est un ecclésiastique anglais devenu archevêque d'York. On l’appelle généralement Thomas II ou Thomas le Jeune pour le distinguer de son oncle Thomas de Bayeux, archevêque d'York de 1070 à 1100.

BiographieModifier

Thomas était le neveu de Thomas de Bayeux, archevêque d'York[1], et fils de Samson, frère de Thomas, évêque de Worcester. Son frère Richard est devenu évêque de Bayeux vers 1108 et occupa ce poste jusqu'à sa mort en 1133[2]. La soeur de Thomas et Richard, Isabelle de Douvres, était la maîtresse de Robert de Gloucester, et leur fils Richard était évêque de Bayeux de 1135 à 1142[3].

Archevêque d'YorkModifier

Thomas devint archevêque en à la demande du doyen et chapitre cathédral d'York[1]. En raison d’un conflit avec l’archevêque de Cantorbéry, il fut consacré un an plus tard, le [4], à Londres, par Richard de Beaumais, évêque de Londres[1], et a reçu son pallium du cardinal Ulrich, légat du pape, le [5].

Thomas meurt le à Beverley[1]. Il était connu pour sa chasteté, mais également pour sa gourmandise, et il était mort de trop manger[6]. Il et est enterré dans la cathédrale d'York, près de son oncle.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) « List 1: Archbishops. Fasti Ecclesiae Anglicanae 1066-1300: Volume 6, York », sur https://www.british-history.ac.uk/, (consulté le 23 février 2019)
  2. (en) Frank Barlow, The English Church 1066–1154 : A History of the Anglo-Norman Church, New York, Longman, , p. 58
  3. (en) David S. Spear, « The Norman Empire and the Secular Clergy, 1066–1204 », Journal of British Studies. XXI (2): 1–10.,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Fryde, E. B.; Greenway, D. E.; Porter, S.; Roy, I., Handbook of British Chronology, Cambridge, Cambridge University Press, , p. 281
  5. (en) Sally N. Vaughn, Anselm of Bec and Robert of Meulan : The Innocence of the Dove and the Wisdom of the Serpent, Berkeley, CA, University of California Press, , p. 336-357
  6. (en) Frank Barlow, The English Church 1066–1154 : A History of the Anglo-Norman Church, New York, Longman, , p. 82