Ouvrir le menu principal

Thomas Beauchamp (12e comte de Warwick)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Beauchamp.
Thomas Beauchamp
Thomas Beauchamp.jpg
Effigies funèbres de Thomas de Beauchamp et de son épouse.
Fonction
Membre de la Chambre des lords
Titre de noblesse
Comte de Warwick
Biographie
Naissance
Vers entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Collegiate Church of St Mary (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Catherine Mortimer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
William de Beauchamp, 1st Baron Bergavenny (en)
Philippa de Beauchamp (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Thomas de Beauchamp Arms.svg
blason

Thomas (de) Beauchamp (16 mars 1337 ou 1339 – 8 avril 1401), 12e comte de Warwick, est un noble anglais et l'un des principaux opposants à Richard II d'Angleterre.

BiographieModifier

Il est le fils de Thomas de Beauchamp, 11e comte de Warwick, et de son épouse Catherine Mortimer, fille de Roger Mortimer, 1er comte de March.

Il succède à son père en 1369 et accompagne Jean de Gand dans ses campagnes en France en 1373, et il est fait chevalier de la Jarretière vers cette date. Lors des parlements de 1376 et 1377, il fait partie des personnes nommées pour superviser le gouvernement de Richard II. Il dirige un large contingent de soldats et d’archers lors de la campagne écossaise de Richard II en 1385.

En 1387 il est l’un des Lords Appellant qui veillent à séparer Richard de ses favoris. Une fois Richard de retour au pouvoir, Beauchamp se retire sur ses terres, mais il est accusé de haute trahison en 1397 : il aurait participé à la conspiration supposée du comte d'Arundel. Il est emprisonné dans la Tour de Londres, dans ce qui est maintenant connu comme la « tour Beauchamp ». Jugé coupable, il se retrouve à la merci du roi Richard II, qui lui confisque ses titres et propriétés et le condamne à l’emprisonnement à vie sur l’île de Man. Il est toutefois ramené à la Tour de Londres l’année suivante.

Après la déposition de Richard II et l’avènement d’Henri Bolingbroke, Beauchamp est libéré en août 1399 et retrouve ses titres et propriétés. Il est parmi ceux qui encouragent le nouveau roi à mettre à mort Richard, et l’accompagne au-devant de la rébellion de 1400. Il meurt l'année suivante, et son fils Richard, issu de son mariage avec Margaret Ferrers, lui succède.

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :