Thigmothermie

La thigmothermie (du grec θιγμός thigmos, « toucher », et θερμός thermós, « chaleur ») est une modalité de thermorégulation par exploitation de la chaleur d'un abri, la température corporelle augmentant par conduction thermique, généralement par contact sous une masse suffisante ou autre objet approprié[1].

Cette capacité est particulièrement utilisée par les animaux poïkilothermes terrestres comme les reptiles et les amphibiens, qualifiés à tort d'animaux « à sang froid »[2].

RéférencesModifier

  1. Françoise Serre Collet, Dans la peau des serpents de France, Quae, , p. 14.
  2. Roland Bauchot, Cassian Bon et Patrick David, Serpents, Éditions Artemis, , p. 76.

Voir aussiModifier