Thème Plachutta

Le Thème Plachutta est un thème de problèmes d'échecs dont l'exemple suivant a fait la renommée, alors que Sam Loyd a été le véritable précurseur de ce type de problèmes :

Josef Plachutta
Illustrierte Leipziger Zeitung, 28.8.1858[1]
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Fou blanc sur case noire d8
Tour noire sur case blanche g8
Tour noire sur case blanche h7
Cavalier noir sur case blanche a6
Pion noir sur case blanche e6
Fou noir sur case noire f6
Pion blanc sur case noire c5
Roi noir sur case noire e5
Roi blanc sur case blanche c4
Pion blanc sur case blanche e4
Pion noir sur case noire c3
Pion blanc sur case blanche d3
Reine blanche sur case blanche d1
Tour blanche sur case noire g1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Les Blancs jouent et font mat en quatre coups

La clé 1.Df3 menace 2.Dxf6 ou 2. d4 Mat. Les Noirs peuvent se défendre en jouant 1...Cxc5, mais il suit 2. Tg7 (qui menace 3. Dg3 ou 3. Fc7 Mat) et les deux pièces noires de même marche s'interceptent réciproquement dans deux variantes différentes qui sont les variantes thématiques (plan principal aussi dénommé jeu virtuel) du thème Plachutta : si 2...T8xg7 3. Fc7+, et si 2...T7xg7 3. Dg3+. Dans les deux cas, une pièce blanche se sacrifie sur la case critique en question pour amener le mat (3...Txc7 4. Dg3 Mat dans le premier cas, et 3...Txg3 4. Fc7 Mat dans le second cas). Les autres variantes (plan secondaire ou avant-plan ou jeu préparatoire) sont 2...Rd6 3. e5+ et 2...Cxe4 3. Dxe4+ suivis de 4. Fc7 Mat.

Notes et référencesModifier

  1. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Guide des échecs : traité complet, éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, (ISBN 9-782221-059135), 1993, p. 1112.