Terrien (voile)

Les terriens était des tâcherons inexpérimentés à bord des grands voiliers de commerce ou de guerre.

Un terrien est un terme désuet, désignant un non-marin embarqué sur un navire à voile avant le XXeme siècle[1],[2],[3].

Il s'agit d'hommes qui ne sont pas marin (ou inexpérimentés)[4], formant un corps de métier de tâcherons embauchés à bord pour aider aux tâches ordinaires ou de navigation, sous la responsabilité d'un matelot ou d'un bosco. Il s'agit souvent du travail le plus pénible, ne nécessitant pas de connaissances maritimes à bord, sur des navires de pêche, de commerce ou de guerre. Par exemple le HMS Victory embarquait au XVIIIe siècle, 90 terriens dans son équipage (15 % des matelots), principalement pour les tâches simples et pénibles, comme les manœuvres du cabestan[5]. Ils servent également de soldats en cas d'attaque, aux côtés des troupes de marines.

Dans la marine anglaise, on appelait les terriens « landlubber »[3]. Le terme était souvent employé comme une injure sur un navire[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean Merrien, Dictionnaire de la Mer, Omnibus, (réimpr. 2014), 861 p. (ISBN 9782258113275), Page 802
  2. « Dictionnaire Reverso (Terrien) »
  3. a et b (en) « The Free Dictionary (Landlubber) »
  4. Jean Merrien, Dictionnaire de la Mer, Omnibus, (réimpr. 2014), 861 p. (ISBN 9782258113275), Page 100
  5. Souvenir guide - Portsmouth historic dockyard (2007), Page 18

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Parïs et De Bonnefoux, Dictionnaire de marine à voiles, Editions du Layeur, 1999 (réédition d'un ouvrage du 19eme siècle), 720 p.
  • Jean Merrien, Dictionnaire de la mer : Savoir-faire, traditions, vocabulaire, techniques, Omnibus, réédition 2001 (réimpr. 2014), 861 p. (ISBN 9782258113275)

Articles connexesModifier