Tartle

terme polysémique écossais

Tartle est un terme polysémique écossais[1],[2].

En tant que nom, il désigne le fait d'avoir du mal à reconnaître quelqu'un ou quelque chose : une signification directement intraduisible en français.

En tant que verbe, il peut vouloir dire :

  • reconnaître, ou avoir du mal à reconnaître (ce qui relève de l'énantiosémie) ;
  • observer ;
  • hésiter à acheter.

ÉtymologieModifier

L'étymologie de ce mot est incertaine. Elle pourrait être liée au verbe tala qui signifie « dire » (ce qui rappelle par extension qu'il est difficile de dire son nom)[2], ou de tealtrian qui signifie hésiter ou encore vaciller[3].

Les tartle au cinémaModifier

Le ressort comique du tartle (au sens de regarder en ayant du mal à reconnaître) est présent notamment dans La Cité de la peur, dans la scène où[réf. nécessaire] Serge Karamazov rencontre par hasard Martine, et où chacun des personnages a oublié le nom de l'autre. Ils s'interpellent en lisant ce qui est écrit sur leurs badges respectifs ; Karamazov s'écrie « Martine ! » et Martine, après l'avoir dévisagé à son tour, s'écrie « Sécu ! »[4].

RéférencesModifier

  1. (en) John Jamieson, A Dictionary of the Scottish Language, Édimbourg, William P. Nimmo, , 635 p. (lire en ligne), page 549
  2. a et b (en) John Jamieson, Scottish Dictionary and Supplement, volume II, Édimbourg, William Tait, (lire en ligne), pages 530-531
  3. (en) « Dictionary of the Scots Language :: SND :: Tartle v.1, n.1 », sur http://www.dsl.ac.uk (consulté le )
  4. « La Cité de la peur », sur https://fr.wikiquote.org (consulté le )

Voir aussiModifier