Talpa

genre de mammifères

Talpa, est un genre de mammifères de la famille des Talpidés (Talpidae). Ce genre comprend les taupes eurasiennes au sens strict. Trois espèces sont présentes en France : la Taupe d'Europe (Talpa europaea), l'espèce la plus courante, la Taupe d'Aquitaine (Talpa aquitania) sur la façade atlantique et la Taupe aveugle (Talpa caeca) en Provence-Alpes-Côte d'Azur. En Suisse et en Belgique, seule la Taupe d'Europe est présente.

SystématiqueModifier

Ce genre a été décrit pour la première fois en 1758 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778) dans son ouvrage Systema naturae avec pour espèce type Talpa europaea, la Taupe d'Europe, dont il s'agit du représentant le plus éminent, avec l'une des plus grandes aires de répartition connues, couvrant une grande partie de l'Eurasie. Ses autres représentants se trouvent en majorité dans le bassin méditerranéen ainsi qu'au nord et à l'ouest de l'Asie.

Le genre Talpa, avec quelques autres genres de l'est et du sud-est de l'Asie, se situe dans la tribu des Talpini, qui regroupe essentiellement des représentants fouisseurs. Celle-ci fait elle-même partie de la famille des Talpidae, dont certains membres ne vivent que partiellement sous terre, se déplacent en surface ou sont adaptés à un mode de vie semi-aquatique. Traditionnellement, la famille des Talpidae est classée dans l'ordre des Insectivora, un regroupement qui est progressivement abandonné au XXIe siècle car il s'agissait d'un taxon poubelle dont les membres n'avaient aucun lien de parenté. Elle est actuellement incluse dans l'ordre des Eulipotyphla, aux côtés des musaraignes et des hérissons[1],[2],[3].

Les études de génétique moléculaire soutiennent l'existence de quatre clades au sein du genre Talpa dont le groupe europaea avec comme cheffe de file 'la Taupe d'Europe en Eurasie, le groupe caucasica avec la Taupe du Caucase dans le Caucase, le groupe davidiana avec Talpa davidiana en Turquie orientale et sur le mont Elbourz et enfin le groupe de la Taupe de Sibérie (T. altaica) en Sibérie[4].

Ces groupes se distinguent entre eux par la morphologie de la quatrième vertèbre sacrale. Au sein du clade europaea, la Taupe européenne se différencie par l'absence de membrane recouvrant ses yeux[2],[5].

Relations de parenté au sein du genre Talpa
selon Demirtas et al.[4]

PaléontologieModifier

Le genre Talpa est originaire d'Asie à la fin du Miocène et s'est répandu en Europe au Pliocène. C'est au cours de ces deux périodes que les processus de spéciation ont eu lieu et ils semblent avoir été influencés par les changements des niveaux d'humidité. Les oscillations climatiques du Pléistocène ont probablement provoqué les extinctions et les expansions qui ont abouti au schéma de répartition actuel de la plupart des espèces du genre[6].

Ensemble des espècesModifier

Selon Handbook of the Mammals of the World[2]:


 
Aire de répartition des espèces du genre Talpa :

Espèces se retrouvant dans les gisements de fossilesModifier

Avec les espèces fossiles selon Paleobiology Database (13 octobre 2015)[7] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Kai He, Akio Shinohara, Kristofer M. Helgen, Mark S. Springer, Xue-Long Jiang und Kevin L. Campbell, « Talpid Mole Phylogeny Unites Shrew Moles and Illuminates Overlooked Cryptic Species Diversity. », Molecular Biology and Evolution, vol. 34, no 1,‎ , p. 78–87
  2. a b et c Don E. Wilson, Russell A. Mittermeier et Paolo Cavallini, Handbook of the mammals of the world, vol. 8: Insectivores, Sloths, Colugos, Barcelona, Lynx Edicions, (ISBN 978-84-16728-08-4), p. 613–614
  3. Gérard Guillot, « Feu les Insectivores, place aux … Eulipotyphles ! », sur Zoom Nature, (consulté le )
  4. a et b Sadık Demırtaş, Metin Silsüpür, Jeremy B. Searle, David Bilton & İslam Gündüz, « What should we call the Levant mole? Unravelling the systematics and demography of Talpa levantis Thomas, 1906 sensu lato (Mammalia: Talpidae). », Mammalian Biology, vol. 100,‎ , p. 1–18 (DOI 10.1007/s42991-020-00010-4)
  5. (en) Violaine Nicolas, Jessica Martínez-Vargas & Jean-Pierre Hugot, « Talpa aquitania sp. nov. (Talpidae, Soricomorpha), a new mole species from SW France and N Spain. », Mammalia, vol. 81, no 6,‎ , p. 641–642 (DOI 10.1515/mammalia-2017-0057, lire en ligne)
  6. (en) P. Colangelo, A.A. Bannikova, B. Kryštufek et V.S. Lebedev, « Molecular systematics and evolutionary biogeography of the genus Talpa (Soricomorpha: Talpidae) », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 55, no 2,‎ , p. 372–380 (DOI 10.1016/j.ympev.2010.01.038)
  7. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 13 octobre 2015

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :