Le prince Takanaga (尊良親王, Takanaga shinnō?) (1310 – ) est le deuxième fils de l'empereur Go-Daigo du Japon et prend part aux guerres de son père de l'époque Nanboku-chō. Comme le kanji utilisé pour écrire « Takanaga » peut aussi être lu « Takayoshi », le prince est parfois aussi connu sous ce nom.

Takanaga
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Avant Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
尊良親王Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Nijō Ishi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Yoshiko (d)
Hōnin (d)
Saikei (d)
Mitsuyoshi (d)
Mumon Gensen (d)
Seijo (d)
Tokiyoshi (d)
Tsunenaga
Go-Murakami
Kaneyoshi
Morinaga
Narinaga
MunenagaVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mikushige-dono (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Deathplace of Prince Takayoshi.jpg
Stèle commémorative sur le lieu de la mort du prince Takanaga

Nommé Seitō Shōgun (commandant en chef de la défense de l'est) en , il est chargé avec Nitta Yoshisada de détruire les dirigeants Ashikaga Takauji et Ashikaga Tadayoshi de la Cour du nord. Il participe à un certain nombre de batailles aux côtés de Nitta et mène sa propre armée assiéger Kyoto.

L'année suivante, il est envoyé avec son frère, le prince Tsunenaga, escorté par Nitta Yoshiaki, dans la province d'Echizen où, espère-t-on, ils pourront échapper aux attaques des Ashikaga. Fuyant les Ashikaga, Nitta éloigne les princes de Yoshino, où réside la Cour du sud de Go-Daigo, vers Tsuruga dans Echizen. Ils connaissent une terrible défaite à la bataille de Minatogawa mais survivent et arrivent finalement au château de Kanegasaki. En , le château est assiégé et en avril les assiégés en sont réduits à manger de la viande de cheval pour survivre et ont presque recours au cannibalisme avant de se rendre. Takanaga et Yoshiaki se suicident avant la chute du château.

BibliographieModifier

Source de la traductionModifier