Ouvrir le menu principal

Trisopterus luscus

espèce de poissons
(Redirigé depuis Tacaud commun)
Trisopterus luscus
Description de cette image, également commentée ci-après
Trisopterus luscus
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Ordre Gadiformes
Famille Gadidae
Sous-famille Gadinae
Genre Trisopterus

Nom binominal

Trisopterus luscus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Gadulus luscus (Linnaeus, 1758)[1] [2]
  • Gadus barbatus Linnaeus, 1758[1] [2]
  • Gadus colias Gronow, 1854[1] [2]
  • Gadus luscus Linnaeus, 1758[1] [2]
  • Morhua barbata Fleming, 1828[1] [2]
  • Morhua lusca (Linnaeus, 1758)[1] [2]

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A1bd : Vulnérable

Trisopterus luscus, communément appelé Tacaud commun, est un poisson marin de la famille des gadidés qui rassemble de nombreuses espèces d'une grande importance économique comme la morue, le merlan, l'aiglefin, etc. Comme les autres représentants du genre Trisopterus, il vit dans les mers peu profondes de l'Atlantique du nord-est.

Sommaire

DescriptionModifier

 
Dessin naturaliste présentant le Tacaud (Trisopterus luscus), vue de profil
 
Détail de la tête, de la bouche (relativement lippue) de l’œil et du barbillon mentonnier unique

Ce gadidé proche du lieu s'en distingue par un barbillon mentonnier, un corps plus trapu, une tache noire sur les pectorales, et son corps rayé de bandes verticales. Ces raies sont parfaitement visibles lorsqu'il est vivant, mais qui s’estompent rapidement une fois sorti de l'eau.

PêcheModifier

C'est un poisson souvent peu apprécié par les pêcheurs à l'appât naturel, car il se saisit volontiers des appâts « nobles » et chers (crevettes, encornets…) plutôt destinés aux lieux ou bars. En effet, ce poisson peut fréquenter les mêmes épaves ou lieux de pêche. Cependant sa capture simple, et le fait qu'il soit présent partout, des côtes jusqu'aux épaves du large, en font un poisson intéressant pour l'initiation à la pêche. Quand il se déplace en bancs, il peut parfois être pris « à la mitraillette » à la place du maquereau.

GastronomieModifier

Ce poisson n’a pas une grande réputation gastronomique, sans doute en raison du fait que, sa chair se conservant très mal, il doit de préférence être mangé dans la journée qui suit la capture. Consommé très frais, il est toutefois excellent et est souvent apprécié des populations littorales.

BibliographieModifier

  • (fr) Chevey, P., 1929. Le tacaud (Gadus luscus), résumé de nos connaissances actuelles sur ce poisson. Revue des travaux de l'Institut des pêches maritimes (ISTPM), 2 (1). 73-94 Article
  • (en) Cohen, D., Inada, T., Iwamoto, T. & Scialabba, N., 1990. Gadiform Fishes of the World (Order Gadiformes). An annotated and illustrated catalogue of cods, hakes, grenadiers and other gadiform fishes known to date. FAO Fisheries Synopsis,125, volume 10, 77-81. (introduction)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :