Tableau de mat

Aux échecs, un tableau de mat est une position synthétique d'échec et mat. Seules figurent dans cette position les pièces qui participent au mat, toutes les pièces inutiles à sa réalisation étant omises[1].

Échec et mat du roi noir appelé Le baiser de la mort.

Cet article contient une liste des tableaux de mat typiques du jeu d'échecs.

Mat du couloirModifier

Le mat du couloir est un mat donné par une dame ou une tour sur la dernière rangée (la huitième avec les Blancs, ou la première avec les Noirs). Le roi, qui a déjà effectué le roque, est alors bloqué par ses propres pièces (en général des pions) et ne peut pas s'enfuir sur la rangée du dessus.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Baiser de la mortModifier

Le « baiser de la mort » (ou « baiser de la dame ») est une configuration dans laquelle la dame, protégée par une autre pièce, est collée au roi adverse pour lui interdire toutes les cases de fuites.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Mat de l'escalierModifier

Dans le mat de l'escalier, deux pièces lourdes (cela peut être deux dames, deux tours ou une dame et une tour) travaillent ensemble pour pousser le roi adverse sur le bord de l'échiquier.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Un mat de l'escalier typique
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Une version alternative avec une dame et une tour

Mat à l'étoufféeModifier

Les mats à l'étouffée sont les mats où les cases de fuite du roi sont occupées par d'autres pièces de la même couleur. On parle le plus souvent de mat à l'étouffée lorsque c'est le cavalier qui met le roi en échec.

La plus ancienne mention connue d'un mat à l'étouffée remonte à Lucena :

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale

Lucena propose la combinaison de mat suivante :

1. Dc4+ Rh8 (Si 1. ... Rf8 2. Df7#)

2. Cf7+ Rg8

3. Ch6+ (c'est un double échec, les Noirs doivent bouger leur Roi.) Rh8 (Sur 3...Rf8 les blancs matent par 4. Df7#)

4. Dg8+!! Txg8 5. Cf7#

Mat d'AnastasieModifier

On peut rencontrer ce mat après avoir sacrifié une pièce sur le roque adverse. Il se caractérise par le cavalier bloquant les issues du roi sur la seconde ou septième colonne, et la tour ou la dame matant sur la colonne du roi.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Mat d'AnderssenModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce mat a été nommé d'après le joueur prussien Adolf Anderssen (1818-1879).

Mat des ArabesModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Le « mat des Arabes » doit son nom au fait que les pièces qu’il mobilise — roi, tour et cavalier — sont les seules qui n’ont pas changé depuis le Xe siècle et l’introduction du jeu en Europe par les Arabes[2],[3].

La marche actuelle du fou et de la dame provient d'une réforme datant du XVe siècle[4]. Lors du Moyen âge, le jeu d'échecs se répandit de façon remarquable jusqu'au Sud de l'Europe en suivant les conquêtes de l'Islam[5].

Mat de BodenModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Le mat de Boden tient son nom du joueur Samuel Boden qui en fournit le deuxième exemple connu en 1853[6].

Ce tableau de mat avait déjà été vu auparavant, dans la partie Horwitz-Popert, Hambourg 1844[7].

Esteban Canal en a donné une illustration connue lors d'une partie simultanée à Budapest en 1934 :

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Dernier coup joué : 10. ... 0-0-0??
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale


Avec les pièces blanches orientées vers l'aile dame, le grand roque est déjà risqué. Canal montre même qu'il s'agit d'une erreur fatale :

11. axb4! Dxa1+ 12. Rd2! Dxh1 (Canal sacrifie ses deux tours pour dévier la dame noire. Tout est maintenant en place pour le mat de Boden.) 13. Dxc6+! bxc6 14. Fa6#

Cette partie est restée célèbre pour les sacrifices qui y sont effectués, et est connue sous le nom d'« immortelle péruvienne ».

Mat de BlackburneModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce mat a été nommé en l'honneur du joueur britannique Joseph Henry Blackburne (1841-1924).

Mat de GrecoModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce mat doit son nom au joueur italien du XVIIe siècle Gioacchino Greco.

Mat de DamianoModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce mat doit son nom au joueur portugais du XVe siècle-XVIe siècle Pedro Damiano.

Mat de LegalModifier

Mat de LolliModifier

Publié, avec une centaine d'autres fins de parties dans les Osservazioni teorico-pratiche sopra il giuoco degli scacchi (Bologne, 1763), ce mat est dû à la plume du théoricien italien Giambattista Lolli (1698-1769).

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Mat de l'OpéraModifier

Le mat de l'Opéra est l'achèvement de la partie du même nom, la « partie de l'opéra », en référence à l'opéra de Paris où elle fut jouée en 1858.

Elle oppose le champion américain Paul Morphy à deux amateurs d'un bon niveau, le duc Charles II de Brunswick et le comte Isouard, et est souvent présentée à des fins pédagogiques du fait de son caractère spectaculaire.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Dernier coup joué : 12. ... Td8
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale


13. Txd7 Txd7
14. Td1 De6
15. Fxd7+ Cxd7
Si 15. ... Dxd7, alors 16. Db8+ Re7 17. Dxe5+ Rd8 18. Fxf6+ gxf6 19. Dxf6+ Rc8 20. Txd7 Rxd7 21. Dxh8 et les blancs sont gagnants.

Morphy termine avec un magnifique sacrifice de dame :
16. Db8!! Cxb8
17. Td8#

Mat de MayetModifier

Le mat de Mayet combine l'action du fou et d'une tour pour mater un roi qui est roqué du côté d'un fianchetto. Il est assez similaire au Mat d'Anderssen.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Mat de MorphyModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce mat a été nommé en l'honneur du joueur américain Paul Morphy (1837-1884).

Mat de PillsburyModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce mat a été nommé en l'honneur du joueur américain Harry Nelson Pillsbury (1872-1906).

Mat de RétiModifier

Le mat de Réti (nommé en l'honneur de Richard Réti) se rencontre le plus souvent après les coups d'ouverture, lorsque les pions centraux ont été échangés. En général, il consiste à sacrifier la dame pour mater ensuite le roi avec une tour et un fou.

L'exemple suivant est tiré d'une partie rapide jouée entre Réti et Xavier Tartakover en 1910 à Vienne[8] :

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale après 11. Fd8#

Les Blancs viennent de roquer. Les Noirs jouent alors :

8. ... Cxe4??
Une grave erreur. La suite est automatique :
9. Dd8+!! Rxd8
10. Fg5+ (double échec) Rc7
11. Fd8# (si 10... Re8 11. Td8#)

Mat des épaulettesModifier

Ce mat est ainsi qualifié à cause des pièces situées de part et d'autre du roi, telles des épaulettes, qui lui bloquent ses cases de fuite :

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Voir aussi le mat du guéridon

Mat du CalabraisModifier

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale

1. Fxh7+! Rxh7
2. Cg5+ Rg8
3. Dh5 Te8
4. Dxf7+ Rh8
5. Dh5+ Rg8
6. Dh7+ Rf8
7. Dh8+ Re7
8. Dxg7#

Mat du guéridonModifier

Le mat du guéridon est une variante du mat des épaulettes :

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Mat semi-étoufféModifier

Le mat semi-étouffé est une variante du mat à l'étouffée :

La dame blanche se sacrifie (Dh7+!!).
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Et les Noirs répondent par Cxh7.
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Les Blancs jouent alors Cg6#

Notes et référencesModifier

  1. La position peut donc être illégale : si le roi du camp matant ne participe pas à la réalisation du mat, il ne figure pas sur l'échiquier.
  2. Murray Chandler, Comment battre papa aux échecs, Olibris, mat no 3.
  3. Georges Renaud, Victor Kahn, L'art de faire mat, mat no 23.
  4. Jean-Louis Cazaux, L'Odyssée des jeux d'échecs, Praxéo, 2010.
  5. Nicolas Giffard, Alain Biénabe, Le nouveau guide des échecs : traité complet, éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 2009, (ISBN 9782221-110133), pp. 334-33.
  6. David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess, , 2e éd. (ISBN 0-19-866164-9), p. 49.
  7. Edward R. Brace, An Illustrated Dictionary of Chess, David McKay, 1977, p. 40. (ISBN 0-679-50814-7).
  8. (en) La partie sur Chessgames.com (consulté le 30 août 2020).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier