Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Système 7 pour le système d'exploitation.

System 7 (connu sous le nom de 777 aux États-Unis) est un groupe de musique techno fondé par Steve Hillage et sa femme Miquette Giraudy. L'idée est venue à Steve après avoir entendu le groupe The Orb jouer intégralement son album Rainbow Dome Musick, ils ont alors formé le duo System 7, qui font grand usage de la guitare de Steve entremêlée aux synthétiseurs de Miquette Giraudy.

Ils ont fait une apparition live sur Canal+ dans l'émission Nulle part ailleurs et ont participé à l'édition 1996 du festival I Love Techno. Steve Hillage et Miquette Giraudy ont lancé deux projets indépendants, Mirror System et Groovy Tent.

Les années 1990Modifier

System 7 a été l’un des premiers groupes techno à jouer live et a développé une approche de performance live un peu plus extrême que leurs disques, avec des rythmes plus robustes et des boucles d’écho live hypnotiques. La première émission en direct de System 7 a eu lieu en décembre 1990 aux studios Linford de Battersea, à Londres. Elle comprenait Steve à la guitare et Alex Paterson à jouer des samples et des versions en pré-DJing des premiers albums à venir System 7 et Orb. En 1991, il y avait encore quelques concerts et une tournée pour soutenir la sortie de l'album System 7, avec les synthétiseurs de Miquette incorporés dans le son live. En 1993, System 7, jouant en duo, développa un nouveau format technique live et rejoignit Orbital, The Drum Club et Aphex Twin lors de la tournée Midi Circus du Royaume-Uni avec le légendaire équipage de fête Megadog.

FestivalsModifier

En partie grâce à leur longue implication avec Megadog, en 1994, System 7 était devenu un spectacle établi, notamment dans de nombreux festivals de musique. En 1995, lors de sa précédente association avec Michael Eavis, Steve Hillage fut chargé de superviser la préparation du premier stade officiel de musique de danse au Festival de Glastonbury. Au cours des années suivantes, System 7 joua encore 15 fois à Glastonbury, souvent sur la scène en plein air Glade, un autre développement de la musique dance au festival qui débuta en 2000. L’équipe de la scène Glastonbury Glade créa son propre festival, le festival Glade, à partir de 2004, avec le système 7 y jouant 5 fois.

Parmi les autres festivals importants où ils ont joué, citons les festivals Phoenix, Beach Festival, Wickerman, Willowman, Womad, Sunrise Celebration, Waveform, Whirl-Y-Gig, Guilfest et Eden Festival (Royaume-Uni): Printemps de Bourges, Borealis et Francofolies (France). : Lovefield et Burg Herzberg (Allemagne): Pink Pop et Lowlands (Pays-Bas): Festival Dour et I Love Techno (Belgique): Sonica (Italie): Open Air Field (République tchèque): Odinstown et Roskilde (Danemark): Hultsfred et Arvika (Suède): Konemetsa (Finlande): Festival Indigo (Israël): Ozora (Hongrie): Reverence Valada et Boom Festival (Portugal).

En dehors de l'Europe, ils ont joué aux festivals Juggernaut et Big Top (États-Unis): Fuji Rock, Summersonic, Star Festival, Amami Eclipse 2009, Hotaka, Asagiri Jam, Festival de Nagisa, Solstice Music Festival et le Festival mondial de musique sacrée (Japon). ): Earthcore (Australie): Universo Paralello (Brésil): Rassemblement tribal (Panama).

Spectacles récentsModifier

System 7 furtla co-vedette lors de la manifestation Timeless de Matsuri Digital à AgeHa, Tokyo, le 14 mars 2015, et lors de la célébration du trentième anniversaire de Megadog à la Manchester Academy le 21 novembre 2015. Ils continuent de jouer leurs propres émissions de club et lors de fêtes et de festivals, notamment à Glastonbury, Ozora et Boom. Ils ont également été impliqués dans des collaborations en direct notables avec The Orb, le groupe japonais Rovo (Phoenix Rising), guitariste rock japonais et collaborateur de Juno Reactor, Sugizo, le principal artiste de psy-transe Ajja (Novelty Engine), et Merv Pepler of Eat Static (Système statique).

Mirror System LiveModifier

Le projet parallèle de System 7, Mirror System, a fait ses débuts au théâtre ID Spiral au UK Sunrise Celebration Festival en 2006, suivi de près par un ensemble également avec ID Spiral au Glade Festival de cette année. En 2007, ID Spiral a ouvert le salon InSpiral à Camden. Londres et Mirror System ont joué lors de la soirée d'ouverture du 16 décembre 2007. Ils sont devenus l'un des artistes résidents du salon InSpiral Lounge qui y jouent deux ou trois fois par an, y compris la plupart des soirées InSpiral du Nouvel An. Le Mirror System live est également devenu populaire au Japon et dans les festivals de transe européens où ils ont été réservés comme spectacle de clôture décontracté à Sonica (2 fois), Ozora (3 fois) et au Boom Festival, où en 2016 A suivi leur dernier set avec une interprétation en direct de Rainbow Dome Musick. Avec l'album de mix Reflector DJ (sorti en 2009), le son du système Mirror System a été étendu pour intégrer un élément de groove dance techno doux. Cet élément a été développé dans son dernier album, N-Port. Cette capacité à passer en douceur du froid profond aux rainures dansantes qui conservent toujours l'élément froid a été un facteur important dans l'approche live du (Mirror System).

System 7 au JaponModifier

Depuis leur première représentation, lors de la soirée de clôture du club On Air de Tokyo le 4 mai 1994 avec Orbital et Alex Paterson, System 7 a effectué une tournée au Japon à vingt-huit reprises. En outre, Steve Hillage est allé au Japon pour jouer avec Manuel Göttsching au Metamorphose Festival (2010) et pour jouer avec Tomita au Free Dommune Festival en 2013, plus une visite supplémentaire pour mixer l’album Phoenix Rising en février 2013. System 7 entretient des relations privilégiées avec le Japon et ont été étroitement associés au développement de la musique de danse en live dans ce pays. Dans le prolongement de ce lien spirituel particulier, System 7 jouait le rôle unique de musique de danse électronique au Festival mondial de musique sacrée au sanctuaire d'Itsukujima sur Miyajima en 2001, et offrait également un hōnō (dédicace) à Tenkawa-Daibenzaiten-sha (Tenkawa à Nara en 2013). En 2006, ils ont été approchés par Rumiko Tezuka, fille du célèbre pionnier du manga Osamu Tezuka, pour voir s'ils étaient intéressés par des interprétations musicales des romans graphiques de manga Phoenix de son père. Rumiko s'était d'abord intéressé à Systèm 7 après les avoir vus jouer au festival de Miyajima. Ce projet excitait System 7 et aboutissait directement à leur album Phoenix (sorti au Japon en 2007), qui devint leur album le plus vendu au Japon et produisit également leur single japonais à succès Hinotori (qui signifie oiseau de feu). Le thème de Phoenix, avec l’approbation de Rumiko Tezuka, s’est poursuivi avec l’album de System 7 et une collaboration avec le groupe japonais Rovo, intitulé Phoenix Rising, et présentant également la réinterprétation en direct du morceau Hinotori par Rovo. D'autres collaborations d'enregistrement et de remixage de System 7 au Japon ont été réalisées avec Mito (du groupe Clammbon), Sugizo et Joujouka, le groupe fondé par le réputé DJ Truyoshi Tsuyoshi Suzuki, une trance psychédélique japonaise.

DiscographieModifier

Albums studios 
Mirror System 
  • 2006 : Mirror System
  • 2010 : Reflector - DJ Mix
  • 2015 : N-Port
  • 2015 : System 7 / Mirror System – N + X - Inclut 3 pièces de System 7 et 3 de Mirror System.
Albums Compilations 
  • 1996 : System Express (réédité le )
  • 2002 : Mysterious traveller - Avec Derrick May.
  • 2006 : Planet 7 - Disponible via iTunes seulement.
  • 2011 : Classics
  • 2014 : Out
Albums américains 
  • 1992 : 777 - Version américaine de l'album System 7
  • 1995 : System 7.3: Fire + Water - Parution américaine des deux albums Point 3 de System 7.
Album Live 
  • 2006 : Live Transmissions
D J Mixes 
  • 1996 : System Express
  • 2006 : The Art Of Chill 3 - Inclut 1 pièce de Mirror System & Alex Paterson : Flex-E-Fun, 1 pièce de Mirror System & Ucef : Hilal, 1 pièce de Mirror System : Mirror Beach (Iron Sands Rerub By Pitch Black) et finalement 2 pièces de System 7 : Borobudur (The Art Of Chill Mix) et Kupuri.
Groovi Intent 
  • 1998 : Matsurhythm 1 - Artistes variés - Inclut 1 pièce de Groovy Intent : Om Rock

SinglesModifier

  • Sunburst (1990)
  • Habibi (1991)
  • Freedom Fighters (1991)
  • Miracle (1991)
  • 7:7 Expansion (1992)
  • Sinbad/Quest (1993)
  • Alpha Wave (1995)
  • Hangar 84 (1996)
  • Interstate (1996)
  • Rite of Spring (1997)
  • Ring of fire (1998)
  • High Planes Drifter (2001)
  • Planet 7 (2004)
  • Love Mission - Mission LoveI MoveTeotihuacanOm Rock (by Groovy Intent) (download-only EP) (2004)
  • Space Bird (2008)
  • AlphaWave/HPD (2010)
  • Passion (2012)
  • Hinotori (Avec Rovo) (2013)

RéférencesModifier

Lien externeModifier