Syndicat national des travailleurs de la presse

Le Syndicat national des travailleurs de la presse, en espagnol Sindicato Nacional de Trabajadores de la Prensa (SNTP) est le principal syndicat de journalistes au Venezuela[1]. Il naît en mars 1946 sous le nom Sindicato Nacional de Periodistas et prend son nom actuel onze mois plus tard[2],[3].

En 2017, le SNTP dénonce les violences commises contre des journalistes par l'armée durant les manifestations contre le gouvernement de Nicolás Maduro et la censure d'une cinquantaine de médias en quelques mois[4],[5].

RéférencesModifier

  1. Paula Boyer, « Au Venezuela, la presse de plus en plus muselée », La Croix,‎ (lire en ligne)
  2. (es) « Sindicato Nacional de Trabajadores de la Prensa », sur cnpven.org, (consulté le 27 août 2017)
  3. (es) Jesús M. Aguirre, La estructuración de la identidad profesional del comunicador social en Venezuela, Universidad Catolica Andres, (lire en ligne), p. 58
  4. AFP, « Près de cinquante médias fermés par le gouvernement vénézuélien », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. AFP, « Venezuela : des journalistes agressés et volés par les militaires », Le Monde,‎ (lire en ligne)