Sur les chemins noirs

livre de Sylvain Tesson

Sur les chemins noirs
Auteur Sylvain Tesson
Pays France
Genre Récit autobiographique
Éditeur Gallimard
Collection Blanche
Date de parution
Nombre de pages 142
ISBN 978-2-07-014637-6

Sur les chemins noirs est un récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le [1],[2].

Historique du livreEdit

Genèse du récitEdit

Sylvain Tesson est victime le 21 août 2014 d'une chute de plusieurs mètres alors qu'il escalade, ivre, la façade du chalet de son ami Jean-Christophe Rufin en Savoie[3]. Plongé dans le coma durant plusieurs semaines à l'hôpital d'Annecy, souffrant de multiples fractures, il est victime d'une paralysie faciale et doit pratiquer d'importantes séances de rééducation pour retrouver ses facultés motrices. À cette fin, il décide d'entreprendre un périple en France dans toute sa diagonale sud-est/nord-ouest en empruntant que les petits « chemins noirs » indiqués sur les cartes IGN au 1/25 000e. Ce livre est le récit de ce voyage de réappropriation de son corps.

VentesEdit

Véritable succès de librairie, Sur les chemins noirs s'écoule à plus de 230 000 exemplaires pour la seule édition en grand format[4].

RésuméEdit

Du 24 août au 8 novembre 2015, Sylvain Tesson entreprend la traversée à pied de la France. Il débute son périple dans le Mercantour pour l'achever sur les côtes du Cotentin. Le voyageur se donne comme objectif de traverser à pied son pays en évitant dans la mesure du possible les zones urbaines, périurbaines d'une France remodelée depuis les dernières décennies. Il choisit en conséquence un itinéraire qui le conduira successivement dans les Cévennes, le Massif central, la Touraine, avant d'atteindre les plages de Normandie. Ce voyage est l'occasion de redécouvrir ce que l'auteur appelle les chemins noirs : sentiers, pistes, traces historiques de la France rurale. Les sentiers noirs vont permettre à Sylvain Tesson de recouvrer ses capacités physiques de marcheur, mais également de profiter, de jouir de l'écoulement du temps, du silence et de l'immobilité. Les chemins noirs lui permettent pour un temps d'échapper à une société mondialisée, intitulée « l'âge du flux » par l'auteur. Lors de ses pérégrinations, il est rejoint par quelques amis dont Cédric Gras ou encore Arnaud Humann.

ChapitresEdit

  1. Mauvais Début
  2. De ruines et des ronces
  3. Des chemins noirs
  4. Les Ombres noires
  5. Vers la mer

Accueil de la critiqueEdit

ÉditionsEdit

Notes et référencesEdit

Liens externesEdit

Sur les autres projets Wikimedia :