Ouvrir le menu principal
Supraphon
Histoire
Fondation
Prédécesseur
Supraphon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège social
Prague (1, Palackého, 11000)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Effectif
35 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Direction
Zdeněk Kozák (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaires
Zdeněk Kozák (d), Miloš Petana (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires
127 648 000 couronne tchèque ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net
10 686 000 couronne tchèque ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Sites web

Supraphon Music Publishing est un label discographique tchèque, principalement orienté vers la musique classique et la musique populaire tchèque.

Sommaire

HistoireModifier

Le nom "Supraphon" est déposé comme marque en 1932. Dans l'après-guerre, c'est le label d'albums produits en Tchécoslovaquie pour l'exportation. Il joue un rôle important dans la diffusion de la musique classique tchèque dans les années 1930 et 1940.

CataloguesModifier

La direction de la firme a développé un large catalogue de titres qui couvrent l'intégralité des œuvres de Bedřich Smetana, Antonín Dvořák et Leoš Janáček, Bohuslav Martinů, Jan Dismas Zelenka ainsi que des musiques internationales. Les solistes locaux et étrangers, des ensembles de chambre, des orchestres et des chefs ont participé à cette collection d'enregistrements.

Les archives de Supraphon recèlent des enregistrements de l'orchestre philharmonique tchèque sous la baguette de Václav Talich, Karel Ančerl, Karel Šejna, Václav Neumann et d'autres, ainsi que des enregistrements d'artistes étrangers tels que Sviatoslav Richter, Emil Gilels, Mstislav Rostropovitch, Ida Haendel, Henryk Szeryng, Hélène Boschi, André Gertler. Ces enregistrements ont reparu dans les collections Archive, Ančerl Gold Edition, Talich Special Edition.

Parmi les autres artistes collaborant avec Supraphon, on compte Jiří Bělohlávek, Sir Charles Mackerras ou encore Vladimír Válek.

RéférencesModifier

Supraphon Classical Music Catalogue 2008.

Lien externeModifier