Supplément alimentaire minéral miraculeux

solution à 28% de chlorite de sodium (NaClO2)

Le supplément alimentaire minéral miraculeux, ou MMS (pour Miracle Mineral Supplement, devenu Miracle Mineral Solution à la suite de la modification de la législation américaine restreignant l'utilisation du terme « supplément alimentaire »), est une solution à 28 % de chlorite de sodium (NaClO2). Le terme a été créé par l'ingénieur américain Jim Humble dans son livre publié à compte d'auteur en 2006 The Miracle Mineral Solution of the 21st Century[1] (litt., la « solution minérale miracle du XXIe siècle »). Une version plus diluée est vendue sous le nom de Chlorine Dioxide Solution (CDS)[2].

Le MMS est censé soigner le Sida, l'autisme, le paludisme, l'hépatite virale, les grippes à virus H1N1, le Covid-19[3], le rhume, l'acné, le cancer, etc. Aucun essai clinique ne vient à l'appui de ces affirmations, qui ne proviennent que d'anecdotes et du livre de Humble[4]. La Food and Drug Administration a averti à plusieurs reprises que la consommation de MMS est « dangereuse » car elle peut provoquer des « vomissements sévères » et une « insuffisance hépatique aiguë »[3].

Au contact d'un acide, tel l'acide citrique d'un citron, le mélange à une partie de CDS pour cinq parties de jus de citron (ou d'acide citrique reconstitué à 10 %) produit une émanation à durée limitée de dioxyde de chlore (ClO2). Cette émanation est précisément ce que son découvreur, Jim Humble (ancien scientologue, fondateur de "Genesis II Church of Health and Healing"), a qualifié de « MMS ».

Sécurité et avertissementModifier

Le journal The Guardian a décrit le MMS comme « quelque chose d'extrêmement vicieux, et le conseil médical à donner est que tous ceux qui possèdent le produit doivent arrêter de l'utiliser dès maintenant et le jeter. Au Canada, il est banni après avoir mis en danger la vie des utilisateurs[5] ».

Une enquete détaillée sur le MMS a par ailleurs été diffusé dans l'emission "Complément d'Enquête : Tous docteurs ! Quand la médecine n'as pas de réponse" du 12 décembre 2019.

RéférencesModifier

  1. (en) Jim Humble, The Miracle Mineral Solution of the 21st Century, Jim Humble, (publié à compte d'auteur)
  2. (en) « Agency warning on chlorine solutions », Food Standards Agency, (consulté le 7 novembre 2015)
  3. a et b Will Sommer, « QAnon-ers' Magic Cure for Coronavirus: Just Drink Bleach! », Daily Beast,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 14 février 2020)
  4. (en) F.D.A. Warning letter
  5. Martin Robbins, « The man who encourages the sick and dying to drink industrial bleach », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2012)

SourcesModifier

Lien interneModifier

Lien externeModifier