Suometar (journal)

Suometar  
Image illustrative de l’article Suometar (journal)

Discipline
Langue finnois
Rédacteur en chef Paavo Tikkanen (1849–1850 et 1857–1863)
Publication
Maison d’édition
Période de publication 1847 à 1866
Fréquence 1/ semaine (1847-1862)
6 / semaine (1864-1865)
2 / semaine (1866)
Indexation
ISSN 1457-4705

Suometar est un journal fondé par les étudiants fennomanes à Helsinki et publié de 1847 à 1866.

ÉtymologieModifier

Suometar est un nom formé de Suomi[1] et du suffixe féminin tar. En finnois ancien il signifiait femme finnoise, c'est aussi un prénom féminin rare.

HistoireModifier

À ses débuts, August Ahlqvist, Paavo Tikkanen, David Emmanuel Daniel Europaeus et Antero Warelius souhaitent en faire un journal pour les élites. À partir de 1851, il devient un journal populaire dont les billets de la campagne informent des événements d'autres régions de Finlande[2]. Sa diffusion est de 258 (1847), 4 600 (1856), 860 (1866) exemplaires.

En 1854, la Guerre de Crimée a des répercussions en Finlande. Les autorités de censure autorisent Suometar à diffuser des nouvelles de guerre et la diffusion s'accroit.

Dans les années 1860, Yrjö Sakari Yrjö-Koskinen fonde les Jeunes fennomanes (fi) qui quittent Suometar à cause de sa ligne jugée trop prudente. Ils fondent alors le journal concurrent Helsingin Uutiset (fi) (1862-63) et la diffusion de Suometar baisse. En 1866, le journal arrête sa publication à cause des dettes accumulées.

Yrjö Sakari Yrjö-Koskinen lance alors Uusi Suometar signifiant la nouvelle Suometar.

RéférencesModifier

  1. (significant Finlande et langue finnoise)
  2. (Suomen lehdistön historia 7, p. 69)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier