Sunnyside Hospital

ancien hôpital psychiatrique de Christchurch

Sunnyside Hospital
Image illustrative de l’article Sunnyside Hospital
Terminé en 1891, le bâtiment du Sunnyside Hospital est un des derniers ouvrages de Benjamin Mountfort. De style néogothique, il ressemblait plus à un manoir qu'à un asile d'aliénés.
Présentation
Coordonnées 43° 33′ 03″ sud, 172° 35′ 34″ est
Pays Nouvelle-Zélande
Ville Christchurch
Fondation 1863
Fermeture 1999
Services
Spécialité(s) Psychiatrie
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande
Red pog.svg

Sunnyside Hospital (1863-1999) est le premier hôpital psychiatrique construit à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Il a d'abord porté le nom de Sunnyside Lunatic Asylum et a eu pour premiers patients 17 personnes auparavant incarcérées à la prison de Lyttelton[1]. En 2007, il ne reste plus sur les lieux que l'Hilmorton Hospital, parmi d'autres services de santé mentale.

ArchitectureModifier

Sunnyside a été principalement bâti par l'architecte néo-gothique néo-zélandais Benjamin Mountfort, le bâtiment administratif étant l'œuvre de John Campbell (en).

PersonnelModifier

Edward William Seagar a été le premier super-intendant du Sunnyside Hospital.

En 1995, quatre ans avant sa fermeture, des infirmières ont quitté le travail en raison de conditions de travail dangereuses.

Patients célèbresModifier

  • Janet Frame, écrivain. Frame a décrit dans son autobiographie An Angel at my Table (1984) et son roman Faces in the Water (en français, Visages noyés) certaines de ses expériences à Sunnyside, notamment les électrochocs qu'elle y a subis.
  • Mabel Howard, syndicaliste, politicienne, première femme ministre de Nouvelle-Zélande, y est morte le [3].
  • Richard Pearse (en), inventeur et pionnier de l'aviation, y a été interné de à sa mort en [4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Blake-Palmer, Geoffrey. 1966. 'Hospitals, Mental', In, A. H. McLintock, ed., An Encyclopaedia of New Zealand, (consulté le 19 août 2007) [1]
  2. (en) Paul, Janet. 1982. 'Rita Angus', National Art Gallery, New Zealand (consulté le 10 mars 2015).
  3. McAloon, Jim (2000). 'Howard, Mabel Bowden 1894 - 1972'. Dictionary of New Zealand Biography, updated 7 April 2006.
  4. (en) Bernard John Foster. 1966. 'Pearse, Richard William'. In, A. H. McLintock, ed., An Encyclopaedia of New Zealand. (consulté le 10 mars 2015).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

  • (en) Christchurch City Libraries, Heritage, (consulté le ).
  • Frame, Janet. 1991. An Autobiography. To the Island. An Angel At My Table. The Envoy from Mirror City. New York: George Braziller.
  • (en) Frame, Janet. 1961. Reprinted in 1980. Faces in the Water. London: The Women's Press.