Steve Bassam

politicien britannique

John Steven Bassam, baron Bassam de Brighton, PC (né le ) est un homme politique membre du parti travailliste et du Parti coopératif britannique et membre de la Chambre des lords.

Steve Bassam
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre de la Chambre des lords
depuis le
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Great Bentley (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Sydney Steven Bassam (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Enid (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Thomas Harry Bassam (d)
Gregory John Bassam (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques

JeunesseModifier

Bassam grandit dans un logement social à Great Bentley, Essex et est allé à l'école secondaire moderne pour garçons de Pathfield Road (maintenant Colbayns) à Clacton-on-Sea. Il étudie ensuite dans les universités du Sussex et du Kent, où il obtient une maîtrise en travail social. Il commence sa carrière en tant que travailleur social au Camden London Borough Council. Il est ensuite secrétaire adjoint à l'Association des autorités métropolitaines, plus tard l'Association des gouvernements locaux.

Bassam est également squatteur pendant ses premières années à Brighton, où il fonde un syndicat de squatters qui fait campagne pour le droit des squatters à occuper des propriétés vides et à améliorer les conditions des squats. En , Bassam mène l'opposition à l'expulsion d'une famille d'une maison sur West Hill Road, en disant: "Nous quitterons volontiers les lieux si nous sommes assurés que la famille en haut de la liste des logements reçoit la maison à vivre. dans." [1] Interrogé en 2013, il a affirmé qu'il ne soutiendrait personne qui occupe le domicile de quelqu'un d'autre. [2]

Carrière politiqueModifier

Bassam s'est impliqué dans la politique locale et a été élu conseiller de Brighton. Il est devenu leader de Brighton, puis Brighton et Hove Council, de 1987 à 1999. Il s'est présenté sans succès pour le Parlement de Brighton Kemptown aux élections générales de 1987 contre le député conservateur Andrew Bowden.

Le , il est créé pair de vie comme baron Bassam de Brighton, de Brighton dans le comté du Sussex de l'Est, et a été présenté à la Chambre des lords le , [3] siégeant sur les bancs travaillistes.

Bassam est promu comme Sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère de l'Intérieur en 1999. En 2001, il est nommé Lord-in-waiting (whip du gouvernement chez les Lords). Il occupe ce poste et celui de porte-parole du gouvernement pour le ministère de l'Intérieur jusqu'en 2008. Au cours de la même période, il sert à plusieurs reprises en tant que porte-parole du gouvernement pour un certain nombre d'autres départements: Lord Chancellor's Department 2001–04, Cabinet Office 2001–07, Communautés et collectivités locales) 2002–04, 2005–07, 2008, Bureau du Procureur général 2005–08, Transports 2007–08, Culture, médias et sport 2008. En 2008, Gordon Brown le nomme whip en chef, et capitaine de l'honorable Corps of Gentlemen-at-Arms [4]. Le , il est nommé conseiller privé [5]. Lorsque le parti travailliste est passé dans l'opposition en 2010, il est whip en chef de l'opposition.

En , il est accusé d'avoir réclamé des remboursements indus de dépenses. Il démissionne de son poste de whip en chef du Labour à la Chambre des lords après la nomination d'un successeur. Il s'est également référé au commissaire aux normes de la Chambre des lords au sujet des accusations. Le commissaire conclut que Bassam a réclamé à la fois l'indemnité des lords et l'indemnité des titulaires de charge des lords pour les frais de déplacement, mais l'avait fait par erreur plutôt que par malhonnêteté. Le Comité des privilèges et de la conduite demande à Bassam de rembourser 15 737 £ d'indemnité de voyage en trop et d'écrire une lettre d'excuses au Comité [6].

RéférencesModifier

  1. Douglas d'Enno, Brighton crime and vice, 1800-2000, Grub Street Publishers, , 224 p. (ISBN 978-1-78340-810-8, lire en ligne)
  2. Bond et Waugh, « Playing at Lords » [archive du ], PoliticsHome.com, (consulté le )
  3. House of Lords Journal, vol. 231, Tuesday 18 November 1997. Retrieved 11 May 2012.
  4. « Lord Bassam of Brighton » [archive du ], House of Lords Information Office (consulté le )
  5. « Privy Counsellors: Orders Approved at the Privy Council Held by the Queen at Buckingham Palace on 8th July 2009 » [archive du ], Privy Council Office (consulté le )
  6. « Committee publishes report into the conduct of Lord Bassam », UK Parliament,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier