Stefano Borgonovo

footballeur italien

Stefano Borgonovo
Image illustrative de l’article Stefano Borgonovo
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance
Lieu Giussano (Italie)
Décès (à 49 ans)
Lieu Giussano (Italie)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1981 - 1996
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
0Drapeau : Italie Como
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1981-1984Drapeau : Italie Como024 0(3)
1984-1985 Drapeau : Italie Sambenedettese033 (13)
1985-1986Drapeau : Italie Como029 (10)
1986Drapeau : Italie AC Milan000 0(0)
1986-1988 Drapeau : Italie Como 033 0(3)
1988-1989 Drapeau : Italie Fiorentina030 (14)
1989-1990Drapeau : Italie AC Milan013 0(2)
1990-1992Drapeau : Italie Fiorentina037 0(4)
1992-1993Drapeau : Italie Pescara Calcio035 (11)
1993-1994Drapeau : Italie Udinese007 0(2)
1994-1995 Drapeau : Italie Brescia Calcio014 0(0)
1995-1996Drapeau : Italie Udinese007 0(0)
1981-1996Total 262 (62)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1985-1986Drapeau : Italie Italie espoirs005 0(1)
1989 Drapeau : Italie Italie003 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2000-2004Drapeau : Italie ComoJeunes
2004-2005Drapeau : Italie ComoPrimavera
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Stefano Borgonovo (né le à Giussano en Lombardie et mort le [1] à Giussano) est un footballeur et entraineur italien, qui évoluait au poste d'attaquant.

En 2008, il a créé la Fondazione Stefano Borgonovo Onlus, qui soutient la recherche contre la SLA dont il est lui-même atteint. Toujours en 2008, Borgonovo a commencé une collaboration avec le quotidien sportif La Gazzetta dello Sport et avec le site des supporteurs de la Fiorentina[2].

BiographieModifier

La maladieModifier

Une sclérose latérale amyotrophique, appelée aussi maladie de Charcot a été détectée en 2005 chez Stefano Borgonovo[3]. Le , il annonce être malade de la SLA et ne plus être capable de parler sans synthèse vocale. La nouvelle du drame de Borgonovo touche le monde du football italien. À la veille de la Coupe du monde 2010, Gianluigi Buffon et Fabio Cannavaro se déclarent préoccupés par le nombre de footballeurs atteint de cette maladie.

L'engagement socialModifier

Le au stade Giuseppe Sinigaglia de Côme, à l'occasion du match de championnat entre Como et le Football Club Canavese, un gala a été organisé qui a vu participer le même Borgonovo et nombre de ses anciens coéquipiers et adversaires. La recette de la journée a entièrement été reversée à la Fondation.

Le au Stade Artemio-Franchi de Florence, la Fiorentina et l'AC Milan ont joué un match amical dédié à Borgonovo.

Le au stade Luigi Ferraris de Gênes, le Genoa et la Sampdoria se sont joints à lui et ont disputé une rencontre sous le thème : « Unis contre la SLA » dont la recette est également versée à la Fondation Borgonovo.

Le au stade Giuseppe Meazza, c'est au tour des anciennes gloires de l'AC Milan et du Real Madrid de s'unir contre la SLA.

Le au Stade Artemio-Franchi, à l'occasion du match retour de la demi-finale de coupe entre la Fiorentina et l'Inter Milan il est présent dans la Curva Fiesole et lui est remis le Florin d'or, décoration pour un citoyen non-florentin.

CarrièreModifier

En tant que joueurModifier

Les débuts à CômeModifier

Il a débuté en Serie A à quelques jours de son dix-huitième anniversaire, le sous le maillot de Como contre Ascoli. Au cours des deux saisons suivantes, il ne parvient pas à s'imposer en équipe première et en 1984, il est prêté au Sambenedettese avec lequel il dispute un bon championnat marquants 13 buts. Il revient l'année suivante à Como, en Serie A, en disputant une nouvelle bonne saison avec 10 buts.

FiorentinaModifier

En 1986 il est acheté par l'AC Milan qui le prête à Como pour deux saisons puis à la Fiorentina. Avec le maillot violet, Borgonovo explose en formant avec Roberto Baggio un duo exceptionnel d'attaquants, surnommé B2. Les deux joueurs inscrivent 29 des 44 buts de la Fio : 14 pour Stefano Borgonovo, 15 pour Roberto Baggio. De Borgonovo restent deux buts mémorables : de la tête à la 90e sur un corner de Baggio qui offre la victoire 2-1 sur les rivaux de la Juventus et un autre à la 85e pour le 4-3 contre l'Inter Milan leader et futur champion d'Italie : Borgonovo intercepte la passe en retrait de Giuseppe Bergomi pour Walter Zenga et pousse la balle au fond des filets.

Toujours en 1988, Borgonovo est appelé en sélection nationale le contre le Danemark. En un mois, il accumule 3 sélections, qui cependant seront les seules de sa carrière.

Au terme de la saison, l'AC Milan, propriétaire de Borgonovo, le rappelle, dans l'espoir de trouver en lui le remplaçant idéal de Pietro Paolo Virdis. Borgonovo veut rester à Florence : il insiste donc auprès d'Adriano Galliani pour un autre prêt, mais sa demande n'est pas exaucée.

MilanModifier

Rentré au Milan, Borgonovo peine à s'adapter : il ne comprend pas les schémas d'Arrigo Sacchi et connaît une nostalgie forte pour Florence et la Viola. Malgré cela, ses débuts sont prometteurs : il marque un but dans le 3-0 contre l'AC Cesena en championnat et surtout un coup du chapeau face au Galatasaray. Après deux mois, il se blesse gravement au genou.

Opéré à Florence, il rentre après une longue convalescence pour participer à la victoire finale en Coupe des Champions, en marquant deux buts contre l'HJK Helsinki et en demi-finale contre le Bayern Munich. Il se révèle vraiment dans les deux demi-finales contre le Bayern : à l'aller le Milan gagne 1-0, au retour Borgonovo marque et malgré la défaite 2-1, le Milan va en finale. Dans les arrêts de jeu, Borgonovo rate le 2-2.

Après le MilanModifier

Au terme de la saison, malgré les éloges d'Arrigo Sacchi, qui l'aurait volontiers gardé au Milan, Borgonovo veut retourner à la Fiorentina. Cependant, après sa blessure au genou, il n'est plus le même. La Fio aussi a changé mais après le départ de Roberto Baggio, le nouveau propriétaire, Mario Cecchi Gori, annonce l'arrivée de Borgonovo.

Après deux saisons, 42 matchs et 7 buts en championnat et coupe, Borgonovo quitte la Fiorentina en 1992 et s'établit au Pescara Calcio. À Pescare, il marque 9 buts, mais ne réussit pas à sauver l'équipe de la relégation. En janvier de l'année suivante, Borgonovo revient en serie A à l'Udinese avec laquelle il marque 5 buts en 12 matchs dont un dans le match du maintien contre le Cremonese, 3-3, qui ne suffit pas à empêcher la relégation de l'équipe friulana. Il termine sa carrière en 1996, après la parenthèse d'un an au Brescia Calcio : dans les dernières années, il ne réussit pas à marquer.

En tant qu'entraîneurModifier

Il se passe quelques années avant que Borgonovo fasse ses premiers pas d'entraîneur, à Como, avec les différentes formations de jeunes. Il démissionne en 2005 pour raison de santé.

StatistiquesModifier

Statistiques de Stefano Borgonovo [4],[5]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1981-1982   Calcio Côme Serie A 1 0 0 0 - - - 1 0
1982-1983   Calcio Côme Serie B 17 1 0 0 - - - 17 1
1983-1984   Calcio Côme Serie B 16 2 0 0 - - - 16 2
1984-1985   Sambenedettese (prêt) Serie B 33 13 0 0 - - - 33 13
1985-1986   Calcio Côme Serie A 29 10 0 0 - - - 29 10
1986-1987   Calcio Côme Serie A 18 2 0 0 - - - 18 2
1987-1988   Calcio Côme (prêt) Serie A 15 1 0 0 - - - 15 1
1988-1989   Fiorentina (prêt) Serie A 30 14 0 0 - - - 30 14
1989-1990   AC Milan Serie A 13 2 5 2 C1 6 0 24 4
1990-1991   Fiorentina Serie A 23 1 0 0 - - - 23 1
1991-1992   Fiorentina Serie A 14 3 0 0 - - - 14 3
1992-1993   Pescara Calcio Serie A 28 9 0 0 - - - 28 9
1993-1994   Pescara Calcio Serie B 7 2 0 0 - - - 7 2
1993-1994   Udinese Serie A 12 5 0 0 - - - 12 5
1994-1995   Brescia Calcio (prêt) Serie A 14 0 0 0 - - - 14 0
1995-1996   Udinese Serie A 7 0 0 0 - - - 7 0
Total sur la carrière 277 65 5 2 - 6 0 288 67

PalmarèsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier