Ouvrir le menu principal

Statue de Catherine II et des fondateurs d'Odessa

Vue du monument en 2010

La statue de Catherine II et des fondateurs d'Odessa est un monument historique protégé de la ville d'Odessa au sud de l'Ukraine. Il représente l'impératrice Catherine II de Russie, fondatrice d'Odessa, et en-dessous quatre de ses fondateurs: le vice-amiral de Ribas (1751-1800), l'architecte François de Wollant (1752-1813), Grigori Potemkine (1739-1791) et le prince Zoubov (1767-1822). Les personnages sont sculptés en bronze. Le monument se dresse place Catherine au centre-ville d'Odessa.

Le monument a été érigé en 1900 selon les plans de l'architecte Youri Dmitrienko, de l'ingénieur Sikorski, et du sculpteur M. Popov (Boris Edwards étant l'auteur des sculptures). Il a été démonté en 1920 à l'époque de la prise de pouvoir des Bolchéviques dans la région et les statues sont installées au musée régional. Il a été remis en place en 2007 par la municipalité, contre l'avis des nationalistes de l'Ouest de l'Ukraine et du président Iouchtchenko.

C'est en 1794 que l'impératrice Catherine la Grande signe le rescrit ordonnant la construction de la ville et du port d'Odessa. C'est en témoignage de ce fait historique fondateur que les Odessites font ériger ce monument en 1900 par souscription, sur la place Catherine, de forme triangulaire. Il est ôté en 1920 et à sa place sur le piédestal une sculpture à la gloire de la mutinerie du cuirassé Potemkine de 1905 y est installée en 1965. La municipalité décide en 1995 de remettre à sa place le monument de Catherine II (dont le personnage de bronze avait été endommagé), mais le président Koutchma s'y oppose[1].

La colonne de granite rouge de Jitomir est prête en 2006 et posée sur le piédestal gris, agrémenté de marches de granite de Novo-Konstantinovka. Le monument est inauguré en octobre 2007 ; la sculpture à la gloire des marins mutins du Potemkine est placée à l'entrée du port, place de la Douane, à l'endroit même où avaient eu lieu les manifestations de l'époque.

Au moment des troubles du printemps 2014, après l'incendie de la Maison des Syndicats du 2 mai 2014 (où une quarantaine de partisans de la fédéralisation de l'Ukraine trouvèrent la mort), des partisans du gouvernement central intérimaire de Kiev demandent à la municipalité de détruire le monument des fondateurs d'Odessa, ce qui suscite l'incompréhension des russophones de la région[2].

IllustrationsModifier

BibliographieModifier

  • (ru) V. A. Piliavski, Édifices, bâtiments et monuments d'Odessa et leurs architectes , 2e éd., Odessa, éd. Optimum, 2010, 276 pages — (ISBN 978-966-344-377-5)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier