Statue équestre de Louis Botha (Pretoria)

sculpture de Coert Steynberg à Pretoria, Afrique du Sud

La statue équestre de Louis Botha est un monument situé au centre de Pretoria en Afrique du Sud. Il rend hommage au général Louis Botha (1862-1919), un fermier et général boer, qui a joué un rôle majeur dans la seconde guerre des Boers et dans la fondation de l'Union de l'Afrique du Sud. Premier chef de gouvernement d'Afrique du Sud de 1910 à 1919, Louis Botha fut aussi l'un des signataires du traité de Versailles.

Statue équestre de Louis Botha
Union Buildings-030.jpg
Monument équestre honorant Louis Botha à Pretoria
Présentation
Type
Architecte
John S. Cleland
Sculpteur : Coert Steynberg
Matériau
Construction
1946
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Pretoria]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Pretoria|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Pretoria]])|class=noviewer]]
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud
(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Point carte.svg

Œuvre de Coert Steynberg, la statue équestre en bronze de Botha fut commandée en 1939 et érigée à son emplacement actuel en 1946.

DescriptifModifier

Juchée sur un haut piédestal, la statue représente le général Louis Botha, sur son cheval, en tenue de soldat boer.

Les bas reliefsModifier

Sur le socle figurent 6 bas-reliefs illustrant la vie de Louis Botha.

LocalisationModifier

 
La statue de Botha
 
Le monument devant les Union Buildings
 
Le cavalier et sa monture

La statue est située en bas de l'esplanade des jardins, située devant les Union Buildings à Pretoria.

HistoriqueModifier

Le monument équestre à Louis Botha a été conçu par l'architecte John S. Cleland et dévoilé devant le siège du gouvernement sud-africain le par Helena de Waal, la fille aînée de Louis Botha.

Le sculpteur de la statue, Coert Steynberg, a été également l'auteur des panneaux en bronze situés sur les côtés du piédestal.

De par sa situation face au siège du gouvernement, la statue de Louis Botha devient avec le temps le point de rassemblement des manifestations en tout genre [1],[2].

À l'instar de nombreux monuments sud-africains représentatifs de l'histoire des Afrikaners, le maintien sur son site actuel de cette statue est remis en question par les mouvements panafricanistes tels que celui de Julius Malema au motif qu'elle représenterait un symbole de l'apartheid et plus généralement de la domination blanche sur l'Afrique du Sud[3].

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier