Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorel.
Stanislas Sorel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Stanislas Sorel (né en 1803, Putanges — mort le 18 mars 1871) est un ingénieur français, fils d'un pauvre horloger.

Sorel a déposé un brevet le 10 mai 1837 pour une méthode de galvanisation[1]. Cette méthode est un précurseur de la galvanisation à chaud moderne[2].

Le Jury Central sur les Produits de l'Industrie Française lui décerne en 1839 la médaille d'or et décerne un deuxième fois en 1844 cette médaille à Sorel et la compagnie Saint-Pol, exploitant du procédé[3].

En 1867, Sorel crée une nouvelle forme de ciment à partir d'une combinaison d'oxyde de magnésium et de chlorure de magnésium, qui a une remarquable capacité à se lier avec d'autres matières et accueillir une grande variété de charges. Le ciment Sorel (en), nom sous lequel il est connu, est utilisé pour de nombreuses applications : meules, carreaux, pierre artificielle et même ivoire artificiel (par exemple pour les boules de billard). Il est plus résistant à l'abrasion que le ciment Portland[4],[5], mais sa mauvaise résistance à l'eau et à la corrosion le rendent impropre pour la construction[6].

Notes et référencesModifier

  1. La France industrielle, manufacturière, agricole et commerciale - Année 1837-38, Paris, Société d'ingénieurs, de manufacturiers d'agriculteurs, de savants et d'industriels, (lire en ligne), p. 200, 397, 402-404
  2. Batiactu, La galvanisation, un procédé industriel plus que centenaire mais toujours d’actualité
  3. Exposition des Produits de l'Industrie Française Jury Central sur les Produits de l'Industrie Française, Rapport du Jury Central, Volume 1, Thunot, 1844 p. 641-645
  4. Philippe Souchu, « Le ciment Sorel », sur lerm.fr,
  5. http://www.ijmerr.com/v3n2/ijmerr_v3n2_31.pdf
  6. http://www.greenhomebuilding.com/pdf/MgO-GENERAL.pdf

Voir aussiModifier