Stalag

camp allemand de prisonniers de guerre

En Allemagne, pendant la Seconde Guerre mondiale, un stalag, abréviation de Kriegsgefangenen-Mannschafts-Stammlager « camp de base ou camp ordinaire[1] de prisonniers de guerre », désigne un site destiné à détenir de simples soldats et leurs sous-officiers ayant éte´faits prisonniers, tandis que les officiers étaient détenus dans les Oflags, abréviation de Offizier-Lager, conformément à la Convention de Genève de 1929, ceci à l'exclusion de tout civil.

Maquette du Stalag Luft III.

L'un d'entre eux, le Stalag Luft III, administré comme son nom l'indique par la Luftwaffe, a été le cadre d'une tentative d'évasion impressionnate: Le , 76 prisonniers alliés s'en échappèrent par un tunnel de 110 mètres. Cet épisode a été immortalisé par le film américain de John Sturges La Grande Évasion.

L'un des plus importants camps allemands de prisonniers de guerre entre 1939 et 1945, fut le Stalag VIII-B à Lamsdorf (aujourd'hui Łambinowice en Haute-Silésie, Pologne). Environ 400 000 prisonniers, dont 200 000 soviétiques, y auraient été détenus. Le monument érigé en hommage au martyr des prisonniers de Łambinowice fait état de 42 000 morts de maladie, faim, épuisement ou mauvais traitements, enterrés dans des fosses communes.[2]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. Stamm désigne le tronc d'un arbre.
  2. consulter (de) « Internierungslager Lamsdorf », dans Wikipedia, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :