Ouvrir le menu principal

Le Soulèvement intégraliste fut la première crise qu'eut à souffrir le régime de l'Estado Novo de Getúlio Vargas après que ce dernier eut décidé de dissoudre tous les partis politiques, y compris l'Action intégraliste brésilienne du ministre de l'Éducation Plínio Salgado, qui avait participé au coup d'État de Vargas instaurant la dictature.

Dans ce contexte, lui et ses hommes organisèrent un coup d'État qui commença dans la nuit du 10 au . Environ 80 hommes, dont des membres de la famille royale, dirigés Severo Fournier, s'emparèrent presque du Palácio Guanabara (es), la résidence présidentielle à Rio, s'apprêtant à assassiner Vargas. Mais après des échanges de tir nourris, les forces de sécurité du président réussirent à les arrêter quelques heures plus tard.

BibliographieModifier

  • Trindade, Hélgio (1988), La tentation fasciste au Brésil dans les années trente, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, Collection Brasilia, Paris, 1988. (ISBN 2735102513).
  • Leão de Aquino, R. S.; da Costa Vieira, F. A. ; Werneck Agostino, C. G. & Roedel, H. (2000), Sociedade brasileira: Uma história através dos movimentos sociais - Da crise do escravismo ao apogeu do neoliberalismo, Ed; Record, Rio de Janeiro & São Paulo, 2000, p. 343-352 & 380-382.

Article connexeModifier