Sonoya Mizuno

actrice, mannequin et danseuse britannico-japonaise
Sonoya Mizuno
Naissance (35 ans)
Drapeau de Tokyo Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Mannequin
Danseuse classique

Sonoya Mizuno (みずの・そのや), née le à Tokyo (Japon), est une actrice, mannequin et ballerine britannico-japonaise. Elle est notamment connue pour ses collaborations avec Alex Garland pour Ex Machina et Annihilation et la série télévisée Devs. Elle a aussi eu des rôles mineurs dans les films La La Land, La Belle et la Bête, et en 2018 dans la comédie romantique Crazy Rich Asians. En 2018 elle obtient également un rôle majeur dans la série rétro futuriste Maniac.

BiographieModifier

Sonoya Mizuno naît à Tokyo en 1986, alors que ses parents, son père japonais et sa mère britannico-argentine, étaient diplomates en poste au Japon[1]. Elle grandit en Angleterre, à Somerset[2], où elle commence la danse dès l'âge de 9 ans, avec déjà l'envie de devenir actrice[1]. Poussée par sa professeur de danse, elle entre au Royal Ballet School de Londres, où elle apprend pendant dix ans la danse classique. Elle travaille ensuite dans plusieurs compagnies de danse, comme le Dresden Semperoper Ballett (de) à Dresde, le Ballet Ireland, le New English Ballet Theatre et le Scottish Ballet[2].

À vingt ans, elle commence une carrière de mannequin et défile pour Chanel, Alexander McQueen, Yves Saint Laurent, Louis Vuitton.

En 2014 elle participe au spectacle de danse d'Arthur Pita The World's Greatest Show au Greenwich Dance et au Royal Opera House[3].

Elle confirme ses débuts d'actrice en 2015 dans le film de science-fiction d'Alex Garland Ex machina[4] puis en 2018 dans la série Maniac de Patrick Somerville produite par Netflix. Sa collaboration avec Alex Garland se poursuit en 2020, où tient le rôle principal de l'informaticienne Lily, dans la série Devs[5].

Filmographie partielleModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

Clips vidéosModifier

Récompenses et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) John Ortved, « Sonoya MIZUNO », sur Interview Magazine, (consulté le )
  2. a et b (en) Lydia Slater, « Ballet's got talent », sur Daily Mail, (consulté le )
  3. (en) Rachel Thomas, « ‘Ladies and gentlemen, how long can they last?’: The disturbing 1930s craze of dance marathons », sur roh.org.uk, (consulté le )
  4. (en-GB) Robbie Collin, « Ex Machina: bewitchingly smart sci-fi », sur The Telegraph, (consulté le )
  5. (en) Danielle Turchiano, « Sonoya Mizuno on Collaborating With Alex Garland for ‘Devs,’ Emma Stone’s Leadership Influence », sur Variety.com, (consulté le )
  6. (en) « Autoerotic - Ballet dancer Sonoya Mizuno smolders in a high-fashion short », sur www.nowness.com, (consulté le )
  7. (en) NOWNESS, « "Autoerotic" by Can Evgin », sur Youtube, (consulté le )
  8. (en) Daniel Kreps, « Chemical Brothers Continue Robot Fascination in New Video », sur Rolling Stone, (consulté le )
  9. (en) ChemicalBrothersVEVO, « The Chemical Brothers - Wide Open ft. Beck », sur Youtube, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :