Somen Banerjee

Somen Banerjee
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Condamné pour
Racket, attempted arson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Somen « Steve » Banerjee (bengali : সোমেন বন্দোপাধ্যায়), né le et mort le , est un entrepreneur indien et cofondateur de Chippendales.

BiographieModifier

Somen Barnjee est né à Bombay, en Inde, dans une famille d'imprimeurs. Il choisit cependant le surnom « Steve » et quitte l'Inde pour l'Amérique vers 1970. Il vit un temps au Canada avant de déménager à Playa Del Rey, en Californie[1].

Après avoir exploité une station-service Mobil et un club de backgammon, Banerjee achète une boîte de nuit de Los Angeles en faillite appelée "Destiny II" et la transforme en strip-club. En 1979, il décide de l'ajout d'une troupe de strip-teaseurs masculins se produisant pour cibler un public féminin, ce qui est alors une première aux États-Unis[2]. Banerjee s'associe alors avec Paul Snider (en) (mari et éventuel tueur de Dorothy Stratten) et Bruce Nahin pour diriger cette troupe, qu'ils appellent Chippendales[3].

Banerjee est ensuite accusé d'avoir eu recours à la violence pour conserver son emprise sur les Chippendales. Il aurait ainsi engagé un homme appelé Ray Colon, en 1990 et 1991, pour l'aider à tuer Michael Fullington, un ancien danseur et chorégraphe des Chippendales, et deux autres danseurs ex-Chippendales, qui, selon Banerjee, étaient en concurrence pour la franchise Chippendales[4]. Il est également inculpé pour avoir orchestré le meurtre en 1987 de son ancien partenaire Nick De Noia[5]. Finalement, il aurait eu l'intention de faire assassiner son partenaire Bruce Nahin.

Arrêté, il plaide finalement coupable pour tentative d'incendie criminel, racket et meurtre contre rémunération. Il conclut une négociation de peine de 26 ans de prison, associée à la perte de sa part de la société mère des Chippendales (Nahin conservant sa part) et à la perte de la plupart de son patrimoine immobilier[2].

Le , Banerjee est retrouvé mort dans sa cellule, pendu avec ses draps[6]. Même si les autorités le savaient déprimé, ils n'auraient pas suspecté un risque de suicide[2].

Représentation au cinémaModifier

L'acteur Naveen Andrews joue son rôle dans le téléfilm The Chippendales Murder (2000)[7].

Banerjee a été l'objet d'un épisode de The FBI Files (en) (Saison 3, Episode 13).

RéférencesModifier

  1. « Steve Banerjee, Bengali Entrepreneur », sur www.diasporic.com (consulté le )
  2. a b et c (en-US) « Chippendale Club Owner Kills Himself : Crime: Somen Banerjee, founder of the male-stripper nightspot, is found dead in his cell. He was to be sentenced in the murder-for-hire of his former business partner. », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  3. « « Chippendales, à qui profite le strip ? », un documentaire au poil », sur L'Obs (consulté le )
  4. (en) « Cyanide in the beefcake: Somen Banerjee, inventor of the Chippendales, », sur The Independent, (consulté le )
  5. (en-US) « Chippendale's Owner Indicted in Choreographer's 1987 Slaying : Crime: Somen Banerjee is accused of arranging the unsolved killing. The charges are part of an expanding investigation in the murder-for-hire case. », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  6. « «Chippendales», les strips sur la table », sur Libération.fr, (consulté le )
  7. Bianculli, David. "Murder Most Banal: Chippendales reveals little", New York Daily News (Nov. 7, 2000).

NotesModifier