Erskine Ronan

hockeyeur sur glace canadien
(Redirigé depuis Skene Ronan)
Erskine Ronan
Description de cette image, également commentée ci-après
Ronan dans l'uniforme de Renfrew sur une carte de hockey issue d'un paquet de cigarettes.
Surnom(s) Skene
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Ottawa (Canada)
Décès
Joueur décédé
A joué pour Comets de Haileybury (ANH)
Renfrew Creamery Kings (ANH)
Sénateurs d'Ottawa (ANH)
Shamrocks de Toronto (ANH)
Blueshirts de Toronto (ANH)
Canadiens de Montréal (ANH)
Carrière pro. 1906-1919

Erskine Ronan, surnommé Skene, ([1] Ottawa au Canada - ) était un joueur de hockey sur glace[2],[3],[4].

CarrièreModifier

Il commence sa carrière en 1906-1907 mais usant d'un faux nom, il est suspendu dès la fin du premier match. En 1909, il rejoint la nouvelle association de hockey : l'Association nationale de hockey et l'équipe des Comets de Haileybury. Il rejoint par la suite les Renfrew Creamery Kings et remporte avec eux la Coupe Stanley en 1911. Il signe alors pour les Sénateurs d'Ottawa et y rejoint Marty Walsh. En 51 matchs, il inscrit 71 buts dont 25 pour la seule saison 1911-1912, il est alors le meilleur marqueur de l'équipe et de l'ANH[5].

Avant le début de la saison 1914-15, il signe pour les Shamrocks de Toronto et y passe une saison avant de rejoindre les Blueshirts de Toronto la saison suivante. En 1915-16, il s'aligne avec les Canadiens de Montréal et il va aider le club à remporter sa première Coupe Stanley, en marquant le but égalisateur, qui allait mener au but de Goldie Prodgers pour la victoire[6].

Alors qu'il s'aligne avec les Canadiens de Montréal au cours de la saison 1915-1916, il est arrêté par la police pour avoir frappé Alf Skinner des Blueshirts de Toronto à la tête, avec son bâton[7].

Entre 1916 et 1918, il est membre des Ottawa Munitions et joue le double rôle d'entraîneur et de joueur pour l'équipe puis il fait ses débuts dans la Ligue nationale de hockey avec les Sénateurs lors de la deuxième saison en 1918-1919 mais ne joue finalement que 11 matchs avant d'être mis de côté.

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[8]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1906-1907 Pembroke Lumber Kings UOVHL 1 1 0 1 0
1907-1908 Ottawa Primrose OLCH 8 15 0 15
1908-1909 Pittsburgh Bankers WPHL 8 5 0 5
1908-1909 Toronto Professionals OPHL 7 4 0 4 4
1908-1909 Club de hockey de Haileybury TPHL 5 6 0 6 7 2 1 0 1 6
1910 Comets de Haileybury ANH 11 3 0 3 21
1910-1911 Creamery Kings de Renfrew ANH 5 3 0 3 9
1911-1912 Sénateurs d'Ottawa ANH 18 35 0 35 5
1911-1912 ANH All-Stars Exhib. 3 2 0 2 0
1912-1913 Sénateurs d'Ottawa ANH 20 18 0 18 39
1913-1914 Sénateurs d'Ottawa ANH 19 18 5 23 65
1914-1915 Shamrocks de Toronto ANH 18 21 4 25 55
1915-1916 Blueshirts de Toronto ANH 9 0 3 3 8
1915-1916 Canadiens de Montréal ANH 8 6 4 10 14 2 1 0 1 0
1916-1917 Ottawa Munitions OLCH
1917-1918 Ottawa Munitions OLCH
1918-1919 Sénateurs d'Ottawa LNH 11 0 0 0 6

RéférencesModifier

  1. « Erskine Ronan - Biographie, photos, statistiques et plus | Site historique des Canadiens de Montréal », sur notrehistoire.canadiens.com (consulté le 27 novembre 2015)
  2. (en) « Skene Ronan, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 6 juillet 2015)
  3. (en) « Skene Ronan hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  4. (en) « Skene Ronan », sur Eliteprospects.com
  5. Bruneau et Normand 2008, p. 47
  6. « Coupe Stanley No 1 », sur notrehistoire.canadiens.com (consulté le 6 juillet 2015)
  7. Bruneau et Normand 2008, p. 63
  8. Bruneau et Normand 2008, p. 751

BibliographieModifier

  • Pierre Bruneau et Léandre Normand, La Glorieuse Histoire des Canadiens, Montréal, Éditions de l'Homme, , 823 p. (ISBN 2-7619-1860-6)