Sirikit Kitiyakara

reine mère et ancienne reine consort de Thaïlande
Sirikit Kitiyakara
Description de cette image, également commentée ci-après
La reine Sirikit en Russie en 2007.

Titre

Reine consort de Thaïlande


(66 ans, 5 mois et 15 jours)

Prédécesseur Rambai Barni Svastivatana
Successeur Suthida Tidjai
Biographie
Titulature Reine consort de Thaïlande
Dynastie Dynastie Chakri
Nom de naissance Sirikit Kitiyakara
Naissance (90 ans)
Bangkok (Thaïlande)
Père Nakkhatra Mangala, prince de Chanthaburi Suranath
Mère Bua Sanidvongs
Conjoint Rama IX
Enfants Princesse Ubolratana Rajakanya
Rama X Red crown.png
Princesse Maha Chakri Sirindhorn
Princesse Chulabhorn Walailak

Sirikit Kitiyakara, née le à Bangkok, est reine consort de Thaïlande de 1950 à 2016, comme épouse du roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX). Après la mort de son mari, elle est connue comme la « Reine mère », parce qu'elle est la mère de l'actuel roi Rama X.

BiographieModifier

Elle est la fille de Nakkhatra Mangala (en), prince de Chanthaburi II (1897-1953) et de Mom Luang Bua Kitiyakara (1909-1999), et arrière-petite-fille du roi de Siam Chulalongkorn (Rama V), filiation qu’elle partageait avec son époux, mort le après soixante-dix ans de règne.

 
Le président allemand Heinrich Lübke, son épouse Wilhelmine et la reine Sirikit (à gauche), le 28 juillet 1960.

Fille d'ambassadeur, elle passe sa jeunesse à l'étranger, son père étant représentant du gouvernement de Thaïlande en Angleterre, puis au Danemark et en France. C'est précisément à Paris qu'elle rencontre pour la première fois son futur époux, à l'époque étudiant, qu’elle accompagne en Suisse, où le couple se fiance le . Leur retour définitif en Thaïlande, en 1950, se conclut par un mariage royal, célébré au palais Pathumwan le , une semaine avant le couronnement. De cette union naissent quatre enfants : la princesse Ubol Ratana (1951), le prince Maha Vajiralongkorn (1952), la princesse Maha Chakri Sirindhorn (1955) et la princesse Chulaborn (1957).

La reine Sirikit n'exerce pas de fonction politique, même si elle a assuré la régence en 1956, lors de la période de retraite monacale du roi. Elle occupe en revanche de nombreuses fonctions caritatives, dont la présidence de la Croix-Rouge thaïlandaise, et les Thaïlandais la considèrent comme la « mère du Royaume »[1]. De nombreuses décorations ont salué son engagement envers les réfugiés cambodgiens, la protection de l'environnement, les conditions de vie des femmes dans les campagnes, l'éducation en zone rurale et la promotion de la culture thaïlandaise.

DécorationModifier

RéférencesModifier

  1. Dominique Bonnet, « La Thaïlande a fêté les 84 ans de sa reine Sirikit », sur parismatch.com, (consulté le )

Liens externesModifier