Simone Vierne

universitaire et vernienne française
Simone Vierne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
GrenobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Simone Séverine ChatenierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Universitaire, vernienneVoir et modifier les données sur Wikidata

Simone Vierne, née Chatenier le à Modane et morte le à Grenoble[1],[2], est une universitaire française, spécialiste de George Sand, de Jules Verne et de la franc-maçonnerie.

BiographieModifier

Agrégée de lettres classiques, professeur émérite de littérature française à l’université Stendhal de Grenoble (1989), elle fut directrice honoraire du Centre de recherche sur l'imaginaire.

Organisatrice de nombreux colloques, dont trois à Cerisy-la-Salle, elle a enseigné au Canada et au Japon comme professeur invité.

Spécialiste de la franc-maçonnerie, elle a consacré une grande partie de ses travaux à Jules Verne et à George Sand. Elle a participé en 2005 à l'ouvrage de références Jules Verne entre Science et Mythe aux côtés entre autres de Jean-Michel Margot, Alexandre Tarrieu et Lucian Boia[3].

PublicationsModifier

On lui doit de nombreux articles, des préfaces aux œuvres de Jules Verne chez Garnier-Flammarion, ainsi que les ouvrages suivants :

  • Initiation et imagination créatrice, 1972 ;
  • « L'Île mystérieuse », de Jules Verne, Hachette, 1973 ;
  • Jules Verne et le roman initiatique, Éditions du Sirac, 1973 ;
  • Rite, roman, initiation, Presses universitaires de Grenoble, 1973 ;
  • L'Archétype initiatique et l'imaginaire, Institut d'herméneutique, 1974 ;
  • George Sand, Association pour l'étude et la diffusion de l'œuvre de George Sand, 1977 ;
  • Jules Verne, Balland, 1986 ;
  • Itinéraires imaginaires, ELLUG, 1986 ;
  • Jules Verne, mythe et modernité, Presses universitaires de France, 1989 ;
  • L'Imaginaire des nourritures, avec Marie-Louise Audiberti, Presses universitaires de Grenoble, 1989 ;
  • Les correspondants d'Henry Bordeaux et leur temps 1902-1963, H. Champion, 1995 ;
  • George Sand et la franc-maçonnerie, Éd. maçonniques de France, 2002 ;
  • George Sand, la femme qui écrivait la nuit, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2003 ;
  • Qui suis-je ? Verne, P.U.F., 2005 ;
  • Lectures de Jules Verne : hier et aujourd'hui, in Iris no 28, 2005, p. 13-24 ;
  • Les mythes de la franc-maçonnerie, Éd. Véga, 2008.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier