Simon Reynolds (critique musical)

Simon Reynolds, né à Londres en 1963, est un critique musical britannique, connu pour ses écrits sur la musique électronique et le rock indépendant.

Simon Reynolds
Image dans Infobox.
Simon Reynolds (critique musical)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Joy Press (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

CarrièreModifier

Reynolds est notamment reconnu comme l'inventeur du terme de « post-rock », dans les colonnes du magazine Mojo en , un concept qu'il a ensuite développé en mai dans The Wire[1],[2],[3],[4].

Il a contribué à Melody Maker (où il s'est fait un nom), au New York Times, Village Voice, Spin, The Guardian, Rolling Stone, The Observer, Artforum, New Statesman, The Wire, Mojo et Uncut, entre autres. Il collabore également à l'Encyclopædia Britannica[5]. Il publie plusieurs ouvrages faisant référence sur l'histoire de la culture rave et de la musique techno, que sont Energy Flash en 1998, et sa version abrégée Generation Ecstasy en 1999.

Son dernier livre, Rétromania, paru en 2011, réfléchit sur l'obsession pour le passé qui caractériserait selon lui la pop culture actuelle[6].

En 2016, il publie Le choc du glam, somme retraçant l'essor du glam-rock dans les années soixante-dix, et l'héritage de cette esthétique au XXIe siècle. L'ouvrage est publié en français en 2020 par les éditions Audimat[7].

BibliographieModifier

  • Blissed Out : The Raptures of Rock, Serpent's Tail, 1990 (ISBN 1-85242-199-1)
  • The Sex Revolts : Gender, Rebellion and Rock 'N' Roll, en collaboration avec Joy Press, Serpent's Tail, 1995 (ISBN 1-85242-254-8)
  • Energy Flash : A Journey Through Rave Music and Dance Culture (publié au Royaume-Uni par Pan Macmillan en 1998 (ISBN 0-330-35056-0) ; publié sous une forme abrégée sous le titre de Generation Ecstasy : Into the World of Techno and Rave Culture (publié en Amérique du Nord par Routledge en 1999) (ISBN 0-415-92373-5)
  • Rip It Up and Start Again : Post Punk 1978-1984, Faber and Faber Ltd, 2005 (ISBN 0-571-21569-6) (édition américaine : Penguin, 2006 (ISBN 0-14-303672-6) ; édition francophone : Allia, Paris, 2007 (ISBN 978-2-84485-232-8))
  • Bring The Noise : 20 Years of writing about Hip Rock and Hip-Hop, Faber and Faber Ltd, 2007 (ISBN 978-0-571-23207-9)
  • Totally Wired: Post-Punk Interviews and Overviews, Faber and Faber Ltd, , (ISBN 978-0571235490) (Édition américaine: Soft Skull Press, )
  • Retromania: Pop Culture's Addiction to Its Own Past, Faber and Faber Ltd, . (ISBN 978-0571232086) (Édition française : Rétromania, Comment la culture pop recycle son passé pour s’inventer un futur, traduit de l’anglais par Jean-François Caro, Col. Attitudes, Le mot et le reste, 02/2012, 480 p. (ISBN 978-2-360-54036-5)).
  • Shock and awe Glam Rock and It's Legacy, from the seventies to the Twenty-first century, Faber and Faber Ltd, octobre 2012. (Édition française : Le choc du glam, traduit de l'anglais par Hervé Loncan, éditions Audimat novembre 2020, 701 p.)

DiscographieModifier

  • Rip It Up and Start Again : Post Punk 1978-1984 - compilation cd par Simon Reynolds, , V2[8]

Notes et référencesModifier

  1. (en)Mojo, Bark Psychosis: Hex, mars 1994.
  2. (en) The Wire, S. T. mai 1994
  3. (en) The Wire 20, novembre 2002
  4. En réalité Reynolds dit lui-même que d'autres avant lui avaient utilisé le même terme, mais il est le premier à l'avoir utilisé dans son sens devenu commun depuis.
  5. Profil de Simon Reynolds sur l'Encyclopædia Britannica en ligne
  6. Voir l'interview à Libération, "La culture au futur antérieur", 04/02/2012.
  7. « La revue Audimat inaugure sa maison d'édition avec Simon Reynolds », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  8. Rip It Up and Start Again: Postpunk 1978-1984/Compiled By Simon Reynolds, compilation cd sortie le 15 mai 2006 sur le label V2 titre 10 "Slowdive"

Liens externesModifier