Ouvrir le menu principal

Silas Casey
Silas Casey

Naissance
East Greenwich, État du Rhode Island
Décès (à 75 ans)
Brooklyn, État de New York
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Conflits Guerres séminoles
Guerre américano-mexicaine
Guerre de Sécession

Silas Casey (né le à East Greenwich, État du Rhode Island, et décédé le à Brooklyn, État de New York) est un major-général de l'Union. Il est enterré à North Kingstown, comté de Washington, État du Rhode Island[1].

Avant la guerreModifier

Silas Casey est diplômé de l'académie militaire de West Point en 1826[note 1]. Il est breveté second lieutenant le dans le 7th U.S. Infantry[2].

Il est promu second lieutenant le dans le 2nd U.S. Infantry. Il est promu premier lieutenant le . Il participe aux guerres séminoles[1]. Il est promu capitaine le . Il participe à la guerre américano-mexicaine et est breveté commandant pour bravoure et conduite méritoire lors des batailles de Contreras et de Churubusco[2]. Il est breveté, le , lieutenant-colonel pour les mêmes motifs à la bataille de Chapultepec, bataille au cours de laquelle il est sévèrement blessé[3].

Il est promu lieutenant-colonel le dans le 9th U.S. infantry qu'il commande. Lorsque le régiment arrive dans le territoire de Washington, huit compagnies partent à l'est des Cascades tandis que Casey reste avec deux compagnies à Fort Steilacoom de janvier 1856 à août 1861[3]. Ses troupes sont engagées contre les indiens de la tribu Puyallup. Le 19 mai 1856, il rend compte à ses supérieurs de la fin des combats à l'ouest des montagnes des Cascades[4].

En août 1859 pendant l'escalade militaire entre la Grande-Bretagne et les États-Unis connue sous l’appellation de la « guerre du cochon », Silas Casey est envoyé, avec des unités du 9th et du 4th U.S. Infantry et du 3rd Artillery Regiment, sur l'ïle de San Juan pour renforcer la compagnie D du 9th U.S. Regiment commandée par George Pickett, avant que celui-ci ne rejoigne les Confédérés au début de la guerre de Sécession[3].

Guerre de SécessionModifier

Silas Casey écrit un manuel de tactiques d'infanterie qui sera utilisé par des milliers d'officiers volontaires de l'armée de l'Union et qui influencera aussi les tactiques confédérées[1]. Il est nommé brigadier-général des volontaires le . Il est promu colonel le dans le 4th U.S. Infantry[2]. Il participe à la campagne de la Péninsule. Lors de la bataille de Seven Pines, sa division est étrillée par la brigade commandée par George Pickett[3]. Il est breveté brigadier-général, le , pour bravoure et conduite méritoire à la bataille de Fair Oaks.

Il est nommé major-général des volontaires le . Il est alors affecté en tant qu'administreur et commande une brigade provisoire assignée à la défense de Washington DC[1].

Il est breveté major-général, le , pour bravoure et service méritant pendant la guerre[2].

Après la guerreModifier

Silas Casey quitte le service actif des volontaires le et retourne dans l'armée régulière[2]. Il prend sa retraite le .

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Thomas Jefferson Cram, Amos Beebe Eaton, Samuel Peter Heintzelman et John Breckinridge Grayson, Albert Sidney Johnston ainsi que Augustus J. Pleasonton. Les trois premiers ont combattu dans les rangs de l'Union, les deux suivants dans ceux de la Confédération, et le dernier dans les rangs de la milice de Pennsylvanie.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Silas Casey, page consacrée au général sur Find a Grave.com (consulté le 14 décembre 2014).
  2. a b c d et e (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne).
  3. a b c et d (en) « Silas Casey », sur National Park Service (consulté le 14 décembre 2014)
  4. (en) « The Indian War of 1855 », sur http://www.daffodilvalleytimes.com/ (consulté le 14 décembre 2014)

Liens externesModifier