Ouvrir le menu principal

Sikang (cheval)

race de chevaux
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sikang.

Sikang
Région d’origine
Région Drapeau de la République populaire de Chine Chine, Drapeau du Tibet Tibet et Drapeau de l'Inde Inde
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille Environ 1,22 m
Robe Généralement grise
Autre
Utilisation Bât

Le Sikang (chinois : 西康 ; pinyin : xikang) est une race de poney présente dans le Tibet, le Sichuan en Chine et le Sikkim en Inde. Parfois considéré comme une variété du poney tibétain, il sert surtout de cheval de bât pour le transport dans les régions montagneuses.

HistoireModifier

Sikang est le nom international. La race porte également les noms de « Hsi-K'Ang » et « Hsiangcheng » en Chine. Elle est probablement issue du Sining ou du poney tibétain, avec l'influence du poney du Sud de la Chine[1],[2]. Il semble qu'au XVIe siècle, ces animaux soient très réputés en Chine pour l'armée, les Kambas ayant l'habitude d'en élever pour fournir les Chinois. Ce commerce périclite au siècle suivant[3].

En 1949, un observateur Chinois se rend chez les Sikang et déplore la basse qualité des poneys locaux : sur 100 poneys examinés, seuls 8 sont aptes au service dans la cavalerie, 20 sont aptes à la traction, et les autres se révèlent de qualité médiocre[4].

La race n'est pas reconnue, et n'a donc pas de stud-book[2].

DescriptionModifier

La FAO classe la race Sikang parmi les poneys, et signale qu'il pourrait s'agir d'une variété du poney tibétain[1]. Il mesure environ 1,22 m et présente un modèle léger, mais solide et musclé. Doué d'une bonne endurance et d'un pied sûr pour arpenter les sentiers montagneux, il est particulièrement apte au travail en haute altitude[5]. La robe est généralement grise, ou « blanche »[1].

UtilisationsModifier

Il est principalement bâté pour le transport de marchandises[1]. En novembre 1943, une compagnie de transport Sikang-Tibet par animaux de bât a été créée[6].

Diffusion de l'élevageModifier

 
Répartition des différentes races de chevaux élevées en Inde.

La race est présente dans l'Est du Tibet, l'Ouest du Sichuan, ainsi que la région du Sikkim. Le Sikang a été ajouté tardivement à la liste des races de chevaux indigènes de l'Inde par la FAO, vers 1999, avec le Chummarti et le Deccani[7], deux autres races en voie d'extinction dans ce pays[8]. Le National research centre on equines en Inde le signale comme étant en voie de disparition[9]. La FAO la liste parmi les races locales, mais le niveau de menace pesant sur le Sikang est inconnu pour cet organisme[10],[11].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d DAD-IS.
  2. a et b Porter 2002, p. 200.
  3. (en) Pacific Affairs, vol. 23, University of British Columbia, , p. 96.
  4. (en) Hansheng Chen, Frontier Land Systems in Southernmost China: A Comparative Study of Agrarian Problems and Social Organization Among the Pai Yi People of Yunnan and the Kamba People of Sikang, International Secretariat, Institute of Pacific Relations, , 156 p., p. 154.
  5. Hope et Jackson 1973, p. 107.
  6. Hsüan Ch'uan Pu, China Year Book, China Publishing Company, , p. 239.
  7. (en) Sas Biswas, Indian biodiversity for the present millennium: global prospects and perspectives, Satish Serial, , 314 p. (ISBN 8189304097 et 9788189304096), p. 165.
  8. (en) Mritunjay Kumar, Pallav Shekhar, S.Haque et Dinesh Mahto, « Feline Babesiosis », Veterinary World, vol. 1, no 4,‎ , p. 120-121 (lire en ligne).
  9. (en) « Equines in India », National research centre on equines (consulté le 24 novembre 2015).
  10. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, .
  11. (en) « Breeds Currently Recorded In The Global Databank For Animal Genetic Resources » [PDF], Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, , p. 27

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

BibliographieModifier

  • [Hope et Jackson 1973] (en) Charles Evelyn Graham Hope et Noel Jackson, The encyclopedia of the horse, Viking Press, , 336 p.
  • [Porter 2002] (en) Valerie Porter, « Sikang », dans Mason's World Dictionary of Livestock Breeds, Types and Varieties, CABI, (ISBN 085199430X et 9780851994307)