Ouvrir le menu principal

Siegfried Schott

égyptologue allemand
Siegfried Schott
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
InnsbruckVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Mouvement

Siegfried Schott (né le à Berlin et mort le à Innsbruck) est un égyptologue allemand.

BiographieModifier

Il a étudié l'égyptologie à l'université de Heidelberg où il obtient le doctorat en 1926 avec sa thèse intitulée Untersuchungen zur Schriftgeschichte der Pyramidentexte (recherches sur l'histoire des textes des pyramides). À la suite de cela, il devient assistant au musée archéologique de Berlin puis à l'institut archéologique allemand du Caire de 1929 à 1931. De 1931 à 1937, il travaille à Louxor comme épigraphiste pour l'institut oriental de Chicago. En 1938, à la suite du renvoi d'Hermann Ranke, Schott devient chargé de cours à Göttingen, d'abord en tant que maître de conférences (de 1938 à 1943) puis comme professeur extraordinaire (de 1943 à 1945). Son activité à Heidelberg fut toutefois interrompu de 1939 à 1942 lorsqu'il est envoyé en Afrique du Nord par l'armée. Après 1945, il est démis de ses fonctions en raison de son appartenance à différentes organisations nazies (il était notamment membre du NSDAP depuis le 1er novembre 1942). De 1952 à 1957, il sera professeur extraordinaire d'égyptologie, puis, de 1957 à 1966, professeur ordinaire à l'université de Göttingen.

BibliographieModifier

  • Erika Schott, Alfred Grimm: Siegfried Schott (1897–1971). Verzeichnis seiner Schriften (répertoire de ses écrits). dans Göttinger Miszellen. Volume 57, 1982, (ISSN 0344-385X), p. 79–87.
  • Morris L. Bierbrier: Who was Who in Egyptology. troisième édition révisée. The Egypt Exploration Society, Londres 1995, (ISBN 0-85698-125-7), p. 380.
  • Angelos Chaniotis, Ulrich Thaler: Altertumswissenschaften (Sciences de l'Antiquité). dans Wolfgang Uwe Eckart, Volker Sellin, Eike Wolgast (Éd.): Die Universität Heidelberg im Nationalsozialismus (L'université de Heidelberg à l'époque du national-socialisme). Springer, Heidelberg 2006, (ISBN 3-540-21442-9), p. 406, 412.

Liens externesModifier

Référence de traductionModifier