Ouvrir le menu principal

Siège de Tournai

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Historique des siègesModifier

Notes et référencesModifier

  1. En juin 1303, malgré la perte de la Flandre à la suite de la défaite de Courtrai, les bourgeois de Tournai continuent de se défendre contre les flamands. Foulques du Merle est envoyé à leur secours avec 1 400 hommes et les renforts de Michel de Ligne maréchal de Hainaut. Ayant tué ou pris 200 cavaliers armés et 300 hommes d'armes aux abords de la ville, ils participent à sa défense avec d'autres capitaines. Les habitants les secondent d’une manière admirable. Alors que des troupes flamandes arrivent de Lille, ils les repoussent vivement, la cavalerie de Foulques du Merle tombe à l’improviste sur l’arrière des flamands et les taille en pièces. Le roi, qui s’avance rapidement au secours de Tournai, conclut peu après le siège par une trêve. Cf. Histoire des Comtes de Flandre jusqu'à l'avènement de la maison de Bourgogne,Edward Le Glay, 1843 et Histoire de Tournai et du Tournésis: depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Volume 1, Alexandre Guillaume Chotin, Massart et Janssens, 1840.